/news/provincial
Navigation

Lévis Force 10: des investissements sans ajouter au fardeau des dépenses

Le maire sortant de Lévis, Gilles Lehouillier
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Le maire sortant de Lévis, Gilles Lehouillier

Coup d'oeil sur cet article

Gilles Lehouillier et son équipe ont présenté jeudi leurs engagements pour la campagne électorale. Lévis Force 10 mise sur la continuité sans ajouter au programme triennal d’immobilisations.

«L’enjeu numéro un» de la campagne est la fluidité de la circulation, a affirmé le maire sortant de Lévis, Gilles Lehouillier. Mais cette question n’a pas été abordée jeudi lors de la conférence de presse pour présenter ses engagements. Elle sera traitée la semaine prochaine, a-t-il avisé.

«On prend des engagements responsables qui s’inscrivent dans la continuité», a annoncé M. Lehouillier. Il a rappelé que lorsqu’il est arrivé au pouvoir il y a quatre ans, le programme triennal d’immobilisations, qui réunit l’ensemble des dépenses prévues en infrastructures pour les trois années à venir, comportait deux fois plus de projets que la Ville avait les moyens de payer.

Après un travail «assez chirurgical» pour faire le ménage dans les dépenses à venir, le maire annonce que les promesses de la présente campagne, «on n’ajoutera pas au programme».

Il compte investir en culture et en infrastructures sportives, notamment, avec l’agrandissement du centre culturel de Lévis, la mise à niveau du Vieux Bureau de poste, la réalisation du complexe aquatique de Saint-Nicolas, l’implantation d’un complexe de soccer et d’un aréna deux glaces dans l’est de la ville.

Sur la gestion des fonds publics, le maire sortant promet de continuer d’augmenter les taxes à l’inflation et à poursuivre l’étalement des paiements de taxes sur 12 mois sans frais.

La sécurité des quartiers résidentiels étant une des principales préoccupations des électeurs, M. Lehouillier s’engage à consulter les citoyens pour trouver les moyens de les rendre plus sécuritaires. Pas question, cependant, de réduire la vitesse à 30 km/h partout. «On va mettre en place des mesures à la carte, selon les quartiers.»

Lévis Force 10 promet aussi de tenir une consultation sur la pénurie de main-d’œuvre qui sévit à Lévis. «Notre emploi croît plus rapidement que notre population», a constaté M. Lehouillier. Il souhaite élaborer avec les autres élus de la Rive-Sud et avec les institutions d’enseignement une politique de recrutement de la main-d’œuvre. La solution pourrait entre autres passer par le recrutement d’étudiants étrangers et de travailleurs lévisiens œuvrant à l’extérieur de la région et par la participation à des missions de recrutement.