/news/politics
Navigation

Renouveau Lévis milite pour un train Québec-Lévis et la gratuité pour le traversier

Les quatre candidats du parti Renouveau Lévis avaient convoqué la presse, jeudi, au quai de la traverse à Lévis. De gauche à droite : Guy Roy (Bienville), Éric Lambert (Villieu), Maryse Labranche (Charny), Sébastien Bouchard-Théberge (Christ-Roi).
Photo Jean-Luc Lavallée Les quatre candidats du parti Renouveau Lévis avaient convoqué la presse, jeudi, au quai de la traverse à Lévis. De gauche à droite : Guy Roy (Bienville), Éric Lambert (Villieu), Maryse Labranche (Charny), Sébastien Bouchard-Théberge (Christ-Roi).

Coup d'oeil sur cet article

Les opposants au maire Gilles Lehouillier, qui se présentent sous la bannière du Renouveau Lévis, militent pour un train inter-rives, le traversier gratuit et un Métrobus qui relierait les deux rives, afin de réduire la congestion.

Les quatre candidats du parti – qui se présentent dans les districts de Villieu, Charny, Bienville et Christ-Roi – ont dévoilé à la presse, jeudi matin, leur «vision» sur la mobilité. À ne pas confondre avec des «engagements» puisqu’ils n’aspirent pas au pouvoir. Conscient de sa faible notoriété, le chef Éric Lambert – qui est consultant informatique – a choisi ne pas se présenter à la mairie.

S’ils devaient être élus le 5 novembre prochain, ils se retrouveraient inévitablement dans l’opposition puisque Lévis Force 10, le parti du maire, compte déjà dans ses rangs dix conseillers sur quinze élus par acclamation. Renouveau Lévis entend néanmoins contribuer au débat et soumettra plusieurs idées durant la campagne électorale.

«On parle souvent d’un troisième lien routier. Tant qu’à moi, il existe déjà», a déclaré la candidate de Charny, Maryse Labranche, évoquant la voie ferroviaire du pont de Québec qui est «peu utilisée par le CN et Via Rail».

«Une plus grande utilisation des voies ferrées désengorgerait le trafic routier mais apporterait aussi un financement appréciable aux infrastructures actuelles, par exemple le pont de Québec, permettant ainsi de justifier leur existence et de financer leur entretien», a-t-elle exposé, s’appuyant sur l’étude de Guy Gendreau qui s’est penché sur la faisabilité d’un projet de train régional hybride.

Renouveau Lévis suggère aussi l’instauration rapide de Métrobus «à faible coût» entre la rive-nord et la rive-sud, afin de faciliter les déplacements des Lévisiens.

Traverse Québec-Lévis gratuite

Le parti d’opposition lévisien invite aussi les élus du futur conseil municipal à négocier avec le gouvernement du Québec un service gratuit à la traverse Québec-lévis, tant pour les automobilistes que les piétons et cyclistes.

«Nous sommes convaincus que cette mesure ferait augmenter sensiblement le nombre de passagers et pourrait même justifier un plus grand nombre de traversiers», a déclaré le candidat Guy Roy, un retraité de la Garde côtière, qui suggère d’augmenter la fréquence des traversées aux 15 minutes lors des heures de pointe.