/sports/opinion/columnists
Navigation

Hot dog à moitié prix

Coup d'oeil sur cet article

Ça, c’est une grande première ! Un hot dog à moitié prix au Centre Bell, je n’ai jamais entendu parler de pareil cadeau de la part de l’Organisation.

Faut que le bourdonnement du peuple ait franchi les portes du Sanctuaire.

Le CH a annoncé hier que pour favoriser une ambiance plus festive aux matchs du samedi soir, les fans paieraient leur deuxième hot dog à moitié prix.

C’est vrai aussi pour les frites, la pizza s’il y en a et les sacs de bretzels. Vrai aussi pour le Coke et même le Diet-Coke. Mais pas la bière, faut pas ambitionner sur la générosité de la compagnie. En plus, dans notre univers politiquement correct, l’Organisation doit avoir peur d’être accusée de favoriser l’ivresse au volant.

Ce que l’Organisation n’a pas voulu faire, c’est d’enlever l’augmentation de 46 $ par ticket sur le prix régulier d’un match du samedi soir. Le hot dog à moitié prix n’empêchera pas le fan choyé de payer 226 $ pour un ticket.

Mais c’est un début. Et en plus, les 50 premiers enfants à se présenter vont recevoir une balle antistress. Je ne sais pas ce qu’on va faire pour le 51e s’il se met à pleurer...

DANS LE CALEPIN

Semble bien que les gens d’Huberdeau ont eu peur d’avoir peur. La direction du Canadien ne les a jamais contactés pour leur interdire d’installer un panneau de Jonathan Drouin près de la patinoire locale. Mais on a tellement eu peur de déplaire à l’Organisation qu’on s’est monté un scénario à la table du conseil. Style paraîtrait que...

La même peur que dans le temps de monsieur le curé...