/sports/fighting
Navigation

Le retour de la lutte

Le Québécois Kevin Owens et John Cena sont deux vedettes de la WWE que les amateurs de lutte du Québec pourront voir à TVA Sports dès mercredi prochain.
Photo courtoisie WWE Inc. Le Québécois Kevin Owens et John Cena sont deux vedettes de la WWE que les amateurs de lutte du Québec pourront voir à TVA Sports dès mercredi prochain.

Coup d'oeil sur cet article

Serez-vous de la partie, dans quelques jours, lorsque la lutte professionnelle de la WWE (anciennement la WWF) effectuera un retour à la télé québécoise ?

Le mois dernier, la WWE annonçait avoir conclu une entente de plusieurs années avec TVA Sports pour la diffusion d’une émission d’une heure de la série Raw, et ce, de manière hebdomadaire. L’entrée en ondes de l’émission, qui comptera respectivement sur Patric Laprade et Kevin Raphael à la description et à l’analyse, est prévue pour ce mercredi 18 octobre à 22 h.

Même si on entend peu parler de la lutte professionnelle depuis un certain temps, elle demeure extrêmement populaire et constitue une propriété de divertissement sportif valant des milliards de dollars.

Comme elle était absente de nos ondes depuis un certain temps et compte tenu du fait que la WWE a choisi de créer sa propre chaîne pour diffuser ses galas en anglais, il est normal que les amateurs qui ne sont pas nécessairement des mordus suivant religieusement les moindres développements de la WWE soient quelque peu déconnectés du produit.

La diffusion d’une heure de lutte par semaine sera-t-elle suffisante pour séduire les amateurs francophones ? Seul le temps nous le dira. Par contre, rappelons qu’il existe une histoire d’amour datant de plus d’un demi-siècle entre la lutte professionnelle et le public québécois.

L’époque des Yvon Robert, Édouard Carpentier, Mad Dog Vachon, des frères Rougeau et des galas de lutte à Radio-Canada est bel et bien révolue, mais la lutte de la WWE demeure une forme de divertissement fort appréciée. Aux dernières nouvelles, les ventes de marchandises à l’effigie des vedettes comme John Cena, Brock Lesnar, Seth Rollins et le Québécois Kevin Owens étaient en hausse. Parmi les autres tendances observées, on notait une hausse significative de l’auditoire féminin.

Le modèle d’affaires de la WWE est différent de celui des principaux autres circuits sportifs alors que les événements réguliers ont pour objectif de mousser l’intérêt et les ventes pour les galas présentés à la télé à la carte. Ce modèle fonctionne fort bien depuis des décennies et rien n’indique que le produit offert n’est pas susceptible d’intéresser les téléspectateurs québécois.

3 heures plus tard en 2018

Pendant que la route vers une conquête de la Série mondiale se poursuit pour quatre équipes du baseball majeur, les formations éliminées et celles qui n’ont tout simplement pas été en mesure de se tailler une place en séries pensent déjà à la saison 2018.

C’est notamment le cas des Blue Jays de Toronto, dont le calendrier en vue de la prochaine saison a été dévoilé récemment. Pour l’an prochain, on note un changement relativement important chez les Blue Jays, soit la décision de déplacer les matchs à domicile du samedi de 13 h à 16 h.

Au total, neuf rencontres prévues le samedi après-midi à Toronto débuteront à 16 h tandis que quatre autres sont toujours prévues pour 13 h. Ainsi, les Blue Jays adoptent la même stratégie que la plupart des équipes des majeures. La grande majorité des matchs du samedi ont en effet lieu à 16 h.

Il reste à voir quel impact aura cette décision sur les diffuseurs officiels de l’équipe, en l’occurrence TVA Sports et Sportsnet. Des matchs débutant à 16 h causeront-ils des maux de tête aux dirigeants de ces réseaux, surtout lors des deux premiers mois de la saison de baseball ? Rappelons que ces deux mêmes réseaux diffusent aussi les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.

 

Les tweets de la semaine...

Nouveau négociateur

Dans le cadre d’une visite à la Maison-Blanche qui n’est pas passée inaperçue, Donald Trump a reçu les Penguins de Pittsburgh, mardi. Après avoir vanté les talents de golfeur de Mario Lemieux, Donald Trump a laissé sous-entendre à la blague que Lemieux devrait intervenir dans le cadre des négociations sur l’ALENA, à la grande surprise de Jim Acosta de CNN.

« Trump vient d’inviter le propriétaire des Penguins de Pittsburgh à renégocier l’ALENA. »


Absent de taille

Coup de théâtre dans le monde du soccer alors que la formation américaine n’a pas réussi à se qualifier en vue de la prochaine Coupe du monde de soccer, prévue pour l’été 2018 en Russie. Cet échec des Américains aura de sérieuses répercussions à divers niveaux, notamment sur le plan télévisuel, comme le souligne un blogue spécialisé en soccer.

« Le diffuseur américain Fox a payé 400 millions pour les droits de la Coupe du monde et les États-Unis n’y seront pas. »


Déjà la panique

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Canadien connaît un début de saison difficile. Parmi les dossiers qui ont retenu l’attention lors des premiers matchs, on note l’utilisation d’Alex Galchenyuk. Même à l’extérieur de Montréal, comme en témoigne ce tweet de Matt Larkin du Hockey News, on se demande pourquoi on n’exploite pas son talent offensif.

« Je ne me souviens pas de la dernière fois où une équipe a aussi mal utilisé et géré un joueur. »

 

À surveiller...

Yogi avait raison

La plus célèbre expression que l’on doit à Yogi Berra est sûrement « ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini ». Les Yankees donnent à cette expression tout son sens. Acculés au pied du mur, ils ont comblé un déficit de deux matchs pour disposer de Cleveland en cinq rencontres. Les Yankees accèdent au carré d’as et ils devront se mesurer aux Astros de Houston dès ce soir (20 h à RDS et Sportsnet), dans une série 4 de 7 cette fois. Les Astros ont empêché la tenue d’un duel Yankees-Red Sox, mais le baseball se porte mieux lorsque les Yankees font un bon bout de chemin. Dans la Nationale, les Dodgers se mesureront au gagnant du match ultime d’hier soir entre les Cubs et les Nationals. Petit avertissement pour ceux qui entendent suivre le reste des séries : vous devez vous armer de patience puisque les visites au monticule et les changements de lanceurs rendent les matchs extrêmement longs.

 

Les cinq suggestions de la semaine

HOCKEY

Patrick Kane
Photo d'archives, AFP
Patrick Kane

Y’en n’aura pas de facile, disait Claude Ruel. Cette phrase célèbre s’applique au Canadien, qui doit affronter la jeune attaque dynamique des Maple Leafs demain.

Le samedi 14 octobre à 19 h à TVA Sports et CBC


HOCKEY

Connor McDavid
Photo d'archives, AFP
Connor McDavid

Les Sénateurs d’Ottawa poursuivent leur voyage dans l’Ouest canadien avec un arrêt à Edmonton. C’est sans Erik Karlsson qu’ils devront contrer Connor McDavid.

Le samedi 14 octobre à 22 h à TVA Sports et CBC


FOOTBALL

Rob Gronkowski
Photo d'archives, AFP
Rob Gronkowski

Étrangement, les Bills et les Jets sont à égalité avec les Patriots au sommet de leur division. Les Patriots misent sur le retour de Rob Gronkowski pour vaincre les Jets.

Le dimanche 15 octobre à 13 h à CTV


FOOTBALL

Ben Roethlisberger
Photo d'archives, AFP
Ben Roethlisberger

Après avoir lancé cinq interceptions dimanche dernier, Big Ben tente de mener ses Steelers à la victoire face aux Chiefs, seule équipe de la NFL toujours invaincue.

Le dimanche 15 octobre à 16 h 30 à RDS, CTV et CBS


SOCCER

Hassoun Camara
Photo d'archives
Hassoun Camara

Maintenant officiellement éliminé des séries, l’Impact joue pour l’honneur. Le défi sera cependant de taille cette fin de semaine contre le puissant Toronto FC.

Le dimanche 15 octobre à 17 h à TVA Sports