/news/transports
Navigation

Pont de Québec: le fédéral et le CN en «discussions intenses»

Le ministre Duclos refuse toutefois de dire si le fédéral veut racheter le pont

Pont de Québec: le fédéral et le CN en «discussions intenses»
Photo d'archives, Pascal Huot

Coup d'oeil sur cet article

Le dossier de la peinture du pont de Québec fait l’objet de « discussions bilatérales sérieuses et intenses » entre le gouvernement fédéral et l’actuel propriétaire de la structure, le Canadien National, a confirmé le ministre Jean-Yves Duclos.

Précisant que l’objectif était de trouver « une solution à long terme », celui-ci s’est toutefois gardé de dire si les pourparlers portaient sur une reprise du pont par le fédéral, comme l’avait évoqué à la fin du mois d’août le ministre provincial François Blais.

Somme plus importante

« Il y a plusieurs options qui sont envisagées, et il y en a certaines sur lesquelles on travaille plus activement [...]. C’est un travail qui progresse bien, on espère avoir des choses à dire plus concrètes prochainement », a dit M. Duclos, vendredi, lors d’une rencontre avec les médias pour dresser le bilan des deux premières années du gouvernement libéral.

Selon le ministre, le fédéral pourrait allonger une somme plus importante que celle qu’il a déjà mise sur la table pour régler l’épineuse question du pont de Québec, l’une de ses principales promesses à l’élection de 2015. « Cette solution à long terme du dossier va probablement nécessiter plus que 75 millions $ de la part du gouvernement canadien, mais tout ça doit se faire de manière intelligente », a-t-il mentionné.

Netflix et équité fiscale

Sur le plan économique, les élus libéraux ont défendu l’entente de leur collègue Mélanie Joly avec Netflix, qui n’aura pas à percevoir de taxes de vente, tout en se disant « à l’écoute » des inquiétudes du milieu des affaires, dont celles de l’entrepreneur de Québec Peter Simons.

« Il n’y avait pas de plan immédiat pour imposer Netflix parce que ce n’était pas quelque chose qui était immédiatement facile à faire dans le contexte fiscal que l’on a présentement », a expliqué Jean-Yves Duclos.

À ses côtés, le député Joël Lightbound a vanté les réinvestissements importants de son gouvernement en culture et en infrastructures.