/entertainment/shows
Navigation

Saturday Night Fever de retour au Capitole à l’été 2018

Pour un deuxième été consécutif, Nico Archambault se déhanchera au son de la musique disco des années 1970 dans Saturday Night Fever, au Capitole.
Photo Jean-François Desgagnés Pour un deuxième été consécutif, Nico Archambault se déhanchera au son de la musique disco des années 1970 dans Saturday Night Fever, au Capitole.

Coup d'oeil sur cet article

Après six mois de travaux destinés à lui refaire une beauté, le Capitole de Québec va célébrer sa réouverture à l’été 2018 en replongeant pour une deuxième année consécutive dans l’ère du disco avec le retour du spectacle musical Saturday Night Fever, a appris en primeur Le Journal.

C’est donc dire que les vedettes du spectacle, les danseurs Nico Archambault et sa femme Wynn Holmes en tête, pourront encore profiter des charmes estivaux du Vieux-Québec puisque Saturday Night Fever, après une escale printanière au Théâtre St-Denis de Montréal, sera reconduit pour 50 représentations, du 27 juin au 2 septembre 2018.

La comédienne Amélie B. Simard, les chanteurs Nevedya et David Latulippe ainsi que tous les autres membres de la troupe franco-québécoise seront aussi de retour.

Selon le producteur Jean Pilote, ramener SNF au Capitole est vite devenu « un incontournable », étant donné le succès remporté l’été dernier. Près de 60 000 personnes ont vu le spectacle, adaptation d’une production française mise sur pied et présentée à Paris, au début de 2017, et dans laquelle Nico Archambault incarnait aussi le célèbre personnage de Tony Manero.

Le Québécois, actuellement en France pour le tournage de l’émission Danse avec les stars, se réjouit du retour de SNF dans la capitale pour une seconde saison. « C’est super de voir que la demande est là », a-t-il confié lors d’un entretien au téléphone.

Comme Elvis ?

Après avoir longtemps surfé sur la vague Elvis, le Capitole semble donc avoir déniché une autre perle rare avec cette production, tirée du film du même nom sorti en 1977, qui remet à l’avant-plan les succès disco des Bee Gees.

L’avenir nous dira si SNF peut collectionner les résidences d’été au Capitole. Le spectacle en a le potentiel, croit Nico Archambault. Par contre, même s’il est hyper attaché au projet, il ne se perçoit pas comme un émule de Martin Fontaine, celui qui campe Elvis depuis plus de 20 ans.

« Je ne pense pas que Tony Manero dépend de moi. D’autres personnes pourraient très bien jouer le rôle. Moi, ça me fait plaisir de le jouer aussi longtemps qu’on voudra me voir le faire », indique Archambault.

Les billets pour les représentations de l’été 2018 au Capitole sont en vente à compter de lundi matin, à 10 h.

Le Capitole fermera ses portes en janvier pour se soumettre à une cure de rajeunissement qui touchera notamment son enveloppe extérieure.