/entertainment/shows
Navigation

Sir Rod s’amène au Québec

Cinq choses à savoir sur le chanteur britannique qui se produira à Québec et Montréal en mars

Rod Stewart a amorcé sa carrière dans les années 60.
PHOTO AFP Rod Stewart a amorcé sa carrière dans les années 60.

Coup d'oeil sur cet article

Un autre membre du club des septuagénaires du rock s’en vient au Québec. Après Roger Waters, ce sera au tour de Rod Stewart de titiller la fibre nostalgique des Québécois avec ses succès des années, à l’occasion de deux concerts au Centre Vidéotron et au Centre Bell, les 26 et 27 mars 2018, dans le cadre d’une tournée canadienne de 10 spectacles. Quoi ? Vous avez cessé de le suivre après avoir chanté Young Turks à tue-tête au début des années 1980 ! Le Journal a pensé à vous mettre à jour.

La star du 375e de Lévis

Comme Paul McCartney en 2008, au 400e de Québec, Rod the Mod a été la tête d’affiche de l’anniversaire d’une grande ville québécoise. En fait, ça se passait tout juste de l’autre côté du fleuve, en 2011, quand Lévis s’est offert le rockeur britannique pour célébrer son 375e. Des dizaines de milliers de personnes avaient envahi le vaste terrain de stationnement du Centre des congrès par un beau samedi soir de juillet pour entendre Do Ya Think I’m Sexy, Forever Young et Maggie May.

Le colocataire de Céline

Depuis 2011, entre deux tournées, Stewart partage la scène du Colosseum, la salle de spectacles du Ceasars Palace de Las Vegas, avec plusieurs stars de la musique. Dont Céline, bien sûr. Jusqu’à maintenant, le mariage entre l’homme aux 200 millions et la capitale du vice se déroule à merveille. Le seul impair à signaler fut cette poursuite, en 2012, d’un fan qui se plaignait d’avoir eu le nez brisé par un des ballons de soccer que Stewart s’amuse à botter dans la foule à chaque concert.

Anobli par le prince William

Après Sir Paul et Sir Elton, voici Sir Rod. Ultime honneur dans sa terre natale au Royaume-Uni, Rod Stewart a été sacré chevalier par le prince William lors d’une cérémonie au Palais de Buckingham, en octobre 2016.

Sa femme agressée

Dans la foulée du mouvement #moiaussi, l’ex-top model Penny Lancaster, la troisième femme de Stewart, a révélé récemment qu’elle avait été agressée sexuellement quand elle était adolescente. Lancaster, 46 ans, a affirmé que son agresseur était une personne importante du domaine de la mode.

Un survivant du cancer

Sir Rod a eu chaud en 2000 lorsqu’un cancer de la thyroïde a failli mettre un terme à sa carrière. Heureusement, une intervention chirurgicale à la gorge a permis d’extraire toute trace du cancer, détecté à ses premiers stades.

Les billets pour les concerts de Rod Stewart à Québec et Montréal seront en vente le 3 novembre.