/news/provincial
Navigation

Allégations de dons illégaux à Équipe Labeaume: les camionneurs admettent «une erreur»

Équipe Labeaume se dit disposée à rembourser tous les dons que le DGE pourrait déclarer illégaux.
PHOTO JEAN-FRANCOIS DESGAGNES Équipe Labeaume se dit disposée à rembourser tous les dons que le DGE pourrait déclarer illégaux.

Coup d'oeil sur cet article

L’Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) admet avoir commis « une erreur » en remboursant environ 2000 $ à une vingtaine de ses membres qui ont payé 100 $ chacun pour participer au cocktail de financement d’Équipe Labeaume, en 2012.

« Les membres du conseil d’administration de Transports en vrac de Sainte-Foy ont décidé de rembourser les membres qui avaient acheté des cartes. Je pense qu’il y avait 15 ou 20 membres à 100 $ en 2012. Lorsque le directeur de région s’est aperçu de ça, il a dit : “Vous n’avez pas le droit de faire ça.” Ça a arrêté là. C’était une erreur », a soutenu Gaétan Légaré, directeur général de l’ANCAI.

Dons « conformes »

Le directeur de région dont il est question est Stéphano Bolduc, qui porte également le chapeau de solliciteur pour Équipe Labeaume (ÉL). Ronald Gagnon, directeur général d’ÉL, nous a confirmé mercredi que M. Bolduc occupait toujours cette fonction.

Par contre, « pour éviter qu’il y ait des ambiguïtés », ÉL n’est pas passée par M. Bolduc en 2013 ni en 2017 pour solliciter les dons des camionneurs. « On voulait valider que les dons étaient conformes et volontaires », a indiqué M. Gagnon.

Chose certaine, ÉL se dit disposée à rembourser tous les dons que le DGE pourrait déclarer illégaux, a insisté Ronald Gagnon.

Mercredi, Alexandra Reny, porte-parole du Directeur général des élections (DGE), a confirmé qu’une enquête du DGE est en cours et qu’elle vise « Les Transports en vrac ». Elle n’a cependant pas voulu préciser s’il s’agit de la même vieille enquête déclenchée en 2014 à la suite d’une plainte de Démocratie Québec (DQ).

En 2013, en pleine campagne électorale municipale, des articles de presse avaient fait état d’une participation massive des membres de l’ANCAI au cocktail de financement de 2012 d’ÉL.

Réactions

Mercredi, le maire sortant a assuré que son parti n’a rien à se reprocher dans ce dossier qui avait été rendu public en 2014.

« On n’est pas au centre d’une enquête. En 2013, on nous a informé et on a remboursé. Ce n’est pas à nous de savoir ça, c’est au DGE. On a remboursé tout le monde, tout simplement. Et, on fait toujours ça », a affirmé M. Labeaume.

De son côté, Anne Guérette, chef de DQ, a dit « [trouver] ça dommage qu’on n’ait pas le résultat de ces enquêtes-là avant la campagne électorale. Il n’y a pas d’accusations, mais il y a quand même des enquêtes. Je trouve ça inquiétant ».

– Avec la collaboration de Nicolas Lachance et de Stéphanie Martin