/finance/pme
Navigation

Chaîne de bonbons

Bonbons en fête veut prendre de l’expansion

Véronique Lavoie, présidente de Bonbons en fête inc.
Photo Diane Tremblay Véronique Lavoie bouillonne d’idées. Elle et son associée viennent d’investir près de 200 000 $ dans Bonbons en fête.

Coup d'oeil sur cet article

Véronique Lavoie, présidente de Bonbons en fête, a un chiffre en tête : développer 10 franchises d’ici 2020.

Jumeler l’univers du bonbon avec le jeu, c’est le défi que s’est lancé la femme d’affaires Véronique Lavoie en créant avec son associée Nathalie Hamel l’entreprise Bonbons en fête.

« Ce qui est innovateur, c’est l’atelier de bonbons. On répond aux besoins de la famille », explique Mme Lavoie, qui n’en est pas à ses premières armes dans le milieu des affaires.

Entre 2004 et 2012, les ventes de produits manufacturés par l’industrie canadienne de la fabrication de sucre et de confiseries ont augmenté de 7,9 %, passant de 3,9 à 4,2 milliards de dollars, selon le ministère de l’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

300 sortes de friandises

En plus d’avoir accès à plus de 300 sortes de bonbons, les clients peuvent passer du côté de l’atelier pour fabriquer des bricolages qui se mangent. Une scène et des salles de fête ont aussi été aménagées dans un local de 3000 pieds carrés où l’on a voulu créer une ambiance de fête à l’année.

Mme Lavoie, qui a commencé ses activités il y a deux semaines, est à l’origine de ce concept. Elle et son associée avaient déjà un commerce de confiseries avant de s’établir dans un local permanent au 710, rue Bouvier, à Québec.

Clientèle de tout âge

Comme il n’y a pas d’âge pour manger des bonbons, Mme Lavoie mise sur une clientèle de tout âge. Elle a même développé des pizzas et des sushis à base de confiseries.

« J’ai débuté mon plan d’affaires en janvier. Au cours de nos recherches, nous avons constaté que c’est un marché en hausse », a-t-elle fait part.

L’entrepreneure avoue qu’elle a toujours eu une passion pour les fêtes. Avant de démarrer Bonbons en fête, elle a fondé Mascottes en fête. Elle est aussi actionnaire de Pyromaître, qui vend des fours industriels à travers le monde.

« J’aime ça ! Il faut que je développe », a lancé la femme d’affaires qui a su conserver son cœur d’enfant.

La compagnie

  • Domaine d’affaires : Vente et atelier de confiseries
  • Nombre d’employés : 6  ​