/sports/football/rougeetor
Navigation

Une victoire écrasante

Le Rouge et Or participera à la Coupe Dunsmore pour la 15e année consécutive

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l’Université Laval a profité de trois revirements pour inscrire 21 points à la fin du deuxième quart, en route vers un gain de 45-0 face au Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, à l’occasion de la demi-finale du RSEQ disputée samedi au PEPS.

Le Rouge et Or a ainsi obtenu son billet pour la Coupe Dunsmore qui sera présentée à Québec, samedi prochain, face aux Carabins de l’Université de Montréal, qui ont défait les Stingers de Concordia au pointage de 42-20. Les Rouges et les Bleus croiseront le fer en finale provinciale pour une cinquième année consécutive.

Pour Laval qui signait un troisième jeu blanc à ses cinq dernières parties, il s’agit d’une 15e participation consécutive à la finale provinciale et de la 19e de son histoire.

Avec un retard de seulement 7-0, le Vert & Or a commis un échappée et lancé deux interceptions et le Rouge et Or en a profité pour filer avec la victoire avec trois touchés en 2 min 10 s.

Des occasions ratées

« Chapeau à Marc Fortier qui fait un gros gros travail pour préparer de très bons plans de match en défensive et aussi aux joueurs qui embarquent pleinement, a mentionné l’entraîneur-chef Glen Constantin au sujet des trois zéros dans les cinq dernières parties. L’interception de Christophe Gagné a été un gros jeu qui leur a scié les jambes. Ils étaient dans notre territoire et ils auraient pu réduire l’écart à 14-7, mais on s’est plutôt retrouvés avec une avance de 21-0. Souvent, le match est perdu avant d’être gagné. On tente de faire payer les erreurs de nos adversaires. Surtout à la maison, ç’a arrive souvent qu’on puisse inscrire des touchés rapprochés. »

Avant les trois revirements, le Rouge et Or avait raté de belles occasions de marquer avec une passe échappée de Jonathan Breton-Robert et une échappée de Hugo Richard.

« Contre de bonnes équipes, on ne pourra pas se permettre de telles choses, a prévenu Constantin. On a accordé trois sacs dans le red zone et commis une échappée. Malgré une avance de seulement sept points, je n’étais pas inquiet parce qu’on contrôlait leur offensive, mais on doit compléter nos poussées offensives. »

Mathieu Lecompte se disait satisfait du départ de sa troupe, mais les choses se sont gâtées en fin de deuxième quart.

« On a connu un super bon début et nous avons montré que nous pouvions être compétitifs contre les meilleurs, a raconté l’entraîneur-chef des Renards. En début de saison, mes déclarations sur la meilleure défensive au pays ont fait beaucoup parler et je suis content que nous ayons montré la qualité de notre défensive lors des deux premiers quarts où nous avons surpris bien du monde. Je suis vraiment satisfait, mais ça prend la production offensive à un moment donné. Tout s’est écroulé en deux minutes. »

« Crève-cœur »

En position de placement, le Vert & Or a été victime d’une interception de Gagné qui a fait très mal.

« Ce fut crève-cœur, a illustré Lecompte, mais nous avons envoyé un message aux jeunes talents que nous étions ici pour gagner en y allant pour le touché au lieu de jouer conservateur. On doit tenter des chances. C’est l’attitude de l’entraîneur-chef et du nouveau Vert & Or. »

Le Vert & Or a commencé le match avec un botté court.

« Notre botteur Pierre-Antoine D’Astous place bien le ballon et on savait que nous n’aurions pas plusieurs chances de le faire, a-t-il expliqué. La stratégie n’a pas tourné en notre faveur, mais nous sommes revenus avec force en recouvrant un dégagement sur un jeu truqué. »

 

La très bonne journée d’Hugo Richard

Le pivot a complété 18 de ses 22 passes pour 275 verges

Hugo Richard a connu une bonne journée au bureau avec trois majeurs par la course et une passe de touché.

« La défensive crée beaucoup de revirements et nous sommes capables de capitaliser, a résumé le quart-arrière du Rouge et Or qui a complété 18 de ses 22 passes pour 275 verges avant d’aller célébrer l’anniversaire de sa mère. Sherbrooke a mis beaucoup de monde dans la boîte pour arrêter notre attaque au sol en première demie. On n’aime pas laisser des points sur le terrain, mais nous étions sur le bon chemin. Nous avons eu quelques ratés, mais ce n’était pas des erreurs monumentales. Quant à mes touchés à la porte des buts, c’est comme de l’argent en banque et on ne peut pas se permettre de se faire arrêter comme ce fut le cas à Concordia. »

Richard se disait content d’avoir appris une semaine plus tôt que prévu qu’il était le joueur par excellence du circuit.

« Le RSEQ a commis une bévue, mais je vais en profiter. Ça enlève un stress. Ça joue parfois sur les émotions quand ça sort la veille de la Coupe Dunsmore. Je sais maintenant à quoi m’attendre et je n’aurai aucune attente. »

Glen Constantin était satisfait de la prestation de son pivot de quatrième année. « Hugo a très bien joué, a mentionné le pilote du Rouge et Or. Il a été précis et efficace et il a bien géré l’offensive. »

« LA cerise sur le sundae »

De retour au jeu après avoir raté deux parties, Vincent Alarie-Tardif a amassé 124 verges et un touché en 24 courses.

« Ça enlève de la pression de connaître un bon match à mon retour au jeu, a indiqué le vétéran porteur de ballon. Les gars ont bien bloqué devant moi et je ne pouvais pas demander mieux. En fin d’année, c’est vraiment le fun de courir. Je veux profiter au maximum de mes derniers moments. »

Jonathan Breton-Robert a encore une fois été la cible de prédilection de Richard avec huit réceptions pour 102 verges.

Auteur d’une interception cruciale à son premier départ en carrière en remplacement de Daniel Tshiamala, Christophe Gagné savourait le moment.

« J’étais excité d’obtenir un départ en raison des circonstances et c’est la cerise sur le sundae d’avoir réussi une interception, a souligné le secondeur de deuxième année qui a réussi un retour de 36 verges. J’ai reculé en couverture et j’étais certain qu’il allait lancer à cet endroit. J’aurais aimé me rendre dans la zone des buts. Ce fut un «swing» de 14 points. »

Meneur du Rouge et Or avec 7,5 plaqués en plus de provoquer un échappé, Kean Harelimana a connu un fort match. « Notre plan était d’arrêter leur jeu au sol et nous avons offert une belle performance, a mentionné le secondeur recrue qui vivait son baptême des séries. Sur le jeu renversé sur un 2e essai et un, j’ai bien vu le jeu et j’ai pu réussir un plaqué pour perte et forcer un dégagement. »

Blessé à un genou au quatrième quart, Samuel Thomassin n’est pas revenu au jeu, mais l’entraîneur-chef croit que son garde étoile ne souffre pas d’une blessure sérieuse. Les porteurs de ballon Vincent Breton-Robert et Alexis Côté n’ont pas terminé le match tout comme le joueur de ligne défensive Alexandre Gagnon.