/sports/football/rougeetor
Navigation

Rouge et Or: «Je vais revenir à la base»

Louis-Gabriel Beaudet disputera sa deuxième Coupe Dunsmore samedi face aux Carabins

Le centre lavallois sait qu’il a commis des erreurs face à Sherbrooke, mais promet de revenir à la base.
Photo Jean-François Desgagnés Le centre lavallois sait qu’il a commis des erreurs face à Sherbrooke, mais promet de revenir à la base.

Coup d'oeil sur cet article

Louis-Gabriel Beaudet reviendra à la base à l’occasion de la Coupe Dunsmore.

Le centre du Rouge et Or de l’Université Laval a éprouvé des ennuis avec ses remises, samedi dernier, dans la victoire face au Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

« J’ai raté une remise et j’ai changé quelque chose, a-t-il expliqué. En changeant ma motion, ce fut encore plus difficile. Je n’ai pas obtenu les résultats escomptés. Je vais revenir à la base et tout va rentrer dans l’ordre. Tout s’est bien passé ce soir (hier) à l’entraînement. »

« Deux jeux ont avorté contre Sherbrooke en raison de mes mauvaises remises, d’ajouter le produit du campus Notre-Dame-de-Foy, mais ce fut moins pire que le centre des Blue Bombers de Winnipeg qui a effectué une remise par-dessus la tête du quart-arrière en fin de semaine. »

Justin Éthier a confiance que tout va se replacer pour le match de samedi contre les Carabins de l’Université de Montréal.

« Je ne suis pas inquiet, a assuré le coordonnateur offensif lavallois. Louis-Gabriel travaille fort et j’ai totalement confiance en lui. »

« C’est moins stressant »

Beaudet disputera son dernier match en carrière au PEPS et aussi sa deuxième Coupe Dunsmore comme partant après celle de l’an dernier au CEPSUM.

« C’est moins stressant que l’an dernier et j’ai plus confiance en moi, a-t-il raconté. L’an dernier, je sautais un peu dans l’inconnu même si j’avais vécu par la bande l’intensité et le stress lors des années antérieures comme réserviste. »

« C’est spécial de savoir qu’il s’agit de mon dernier match au PEPS, de poursuivre Beaudet. D’un autre côté, je me dis que ce n’est pas mon dernier match puisque l’objectif est de jouer deux autres rencontres. On fera tout pour que ça ne soit pas notre dernier match de l’année. »

Beaudet est satisfait de sa saison. « J’ai mieux fait ou aussi bien que l’an dernier, a-t-il indiqué. J’ai bien encadré les jeunes et Nicolas Guay s’est énormément amélioré. Je l’ai pris sous mon aile et ça va être payant pour l’équipe en 2018. »

Deux soucis en moins

Pour cette cinquième Coupe Dunsmore consécutive face aux Bleus, la ligne offensive du Rouge et Or a deux soucis de moins.

« C’est plus le fun quand on peut entendre la cadence au lieu d’utiliser un compte silencieux comme c’est le cas au CEPSUM, a-t-il souligné. Les sept joueurs habillés sont capables de faire le travail, mais ça fait du bien de savoir que Samuel (Thomassin) sera en uniforme. C’est un joueur étoile. »

Éthier est lui aussi très heureux de pouvoir compter sur Thomassin qui s’est blessé à un genou face aux Renards et n’a pas été en mesure de terminer la rencontre. « Il y a eu une dose d’inquiétude quand il s’est blessé, a-t-il reconnu. C’est une bonne nouvelle de le voir pratiquer surtout dès mardi. »

Le test ultime face aux Carabins

La victoire de 22-0 du 21 octobre face aux Carabins est effacée des pensées de Justin Éthier.

« On va vivre notre test ultime, a résumé le coordonnateur offensif du Rouge et Or de l’Université Laval. On ne pense plus au dernier match ou à ce qui s’est passé avant. On se prépare à un match très serré entre les deux meilleures équipes au Québec. Montréal a beaucoup de talent et est bien dirigé. Ils seront en mesure de trouver les raisons du pourquoi et aborderont ce match comme une nouvelle rencontre sans se soucier du dernier. »

« Les Carabins ont vu des choses sur vidéo et ils vont apporter des ajustements, mais on doit se concentrer sur nous-mêmes, de poursuivre Éthier. Je suis très satisfait de la préparation des joueurs depuis le match contre Concordia à Québec. Je ne pourrais pas demander mieux. »

Éthier n’est pas inquiet

Éthier n’est pas inquiet par la situation des porteurs de ballon. Après Christopher Amoah et Luca Perrier sur la touche depuis la victoire contre Montréal, le Rouge et Or a perdu les services d’Alexis Côté et de Vincent Breton-Robert lors du dernier match.

« Ça va aller, a-t-il indiqué. Alexis (Côté) va être correct et il y a une possibilité que Luca Perrier puisse effectuer un retour au jeu. Philippe (Lessard-Vézina) est aussi disponible. »

De retour au jeu en demi-finale, samedi dernier, le vétéran Vincent Alarie-Tardif sera le partant.

S’il nous disait après la victoire contre Sherbrooke vouloir renverser la vapeur après des défaites contre Montréal à domicile en 2014 et 2015, le quart-arrière Hugo Richard ne doit pas se mettre une pression supplémentaire sur les épaules selon Éthier.

« Il s’agit de sa troisième Coupe Dunsmore à domicile et j’espère qu’il va s’éclater. Il nous a déjà menés aux grands honneurs en 2016 et accompli de belles choses depuis son arrivée. Il n’a pas à se mettre plus de pression que les autres. Il a bien contrôlé l’offensive lors du dernier match contre Montréal. »