/entertainment/shows
Navigation

Le meilleur des quatre: Qw4rtz mise sur des valeurs sûres

<i>Le meilleur des quatre</i>: Qw4rtz mise sur des valeurs sûres
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Si le quatuor a capella QW4RTZ a dit prendre des risques dans son troisième spectacle, Le meilleur des quatre, on ne l’a jamais senti sur la corde raide, mercredi, devant ses 1200 spectateurs à la Place des Arts. Au contraire. Virtuose, chacun a fait intervenir la singularité de ses talents, dans une prestation franchement divertissante, malgré quelques longueurs.

<i>Le meilleur des quatre</i>: Qw4rtz mise sur des valeurs sûres
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

En ouverture, l’humour dans la narration de Serge Postigo, qui signe également la mise en scène, a donné le ton à la soirée, menée par ce «phénomène bizarre», composé de «mammifères vocaux».

Risques calculés

Dès le départ, les risques sont calculés. Pas question de défigurer les méga-succès, dont on tire parti du début à la fin. Deux par deux rassemblés de Pierre Lapointe, qu’on retrouve sur l’album A capella 101, J’aime les oiseaux de Yann Perreau et le nouveau succès d’Imagine Dragons, Believer, sont repris assez fidèlement, à l’exception d’être livrés à la manière des boys bands, avec même les pas de danse obligés au passage.

Puis, la bande de Trois-Rivières a remonté sa genèse, s’est raconté à travers moult clins d’œil à la culture populaire, dont Dixie d’Hamonium, I’m Yours de Jason Mraz et La Valse à mille temps de Jacques Brel.

<i>Le meilleur des quatre</i>: Qw4rtz mise sur des valeurs sûres
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Succès planétaires

Comment les succès planétaires Despacito, Shape of You et Something Just Like This, enchevêtrés dans un pot-pourri estival, n’auraient-ils pas produit leur effet? Faut-il souligner que le tube de Luis Fonsi et de Daddy Yankee a franchi le cap des 4 milliards de vues le mois dernier sur YouTube, celui du Britannique Ed Sheeran a établi un record en septembre sur Spotify, entendu plus de 1,32 milliard de fois.

Après avoir révélé l’éventuelle sortie d’un second opus, la bande de Trois-Rivières a fait taper des mains sur le tube disco Superstition de Stevie Wonder. En solo, malgré quelques temps morts, chacun a pu montrer l’étendue de son savoir-faire, comme François Dubé sur Sweet Child O’ Mine de Guns N' Roses ou encore Louis A. Beauchemin et la complexité des arrangements technos qu’il parvient à reproduire.

<i>Le meilleur des quatre</i>: Qw4rtz mise sur des valeurs sûres
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Un monument

S’atteler à un monument de la chanson aurait aussi pu s’avérer une très mauvaise idée, mais l’audace a joué pour QW4RTZ sur Bohemian Rhapsody de Queen, récompensée d’une ovation. Assurément le point d’orgue de la soirée pour le quatuor, qui a su pallier à l’absence d’orchestration.

Si l’offrande manque de rythme par endroits, là où elle marque assurément des points, où elle puise réellement «le meilleur des quatre», c’est dans la qualité de ses harmonies. Plusieurs sont sûrement d'ailleurs repartis avec en tête Si les bateaux de Gilles Vigeault ou La tribu de Dana de Manau.

<i>Le meilleur des quatre</i>: Qw4rtz mise sur des valeurs sûres
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

QW4RTZ offrira son Meilleur des quatre le 5 décembre au Grand Théâtre de Québec.