/misc
Navigation

Maximisez vos chances

En suivant les conseils décrits dans ce texte, vous n’aurez pas de problème avec votre poudre noire lors de la prochaine saison de chasse.
Photo courtoisie En suivant les conseils décrits dans ce texte, vous n’aurez pas de problème avec votre poudre noire lors de la prochaine saison de chasse.

Coup d'oeil sur cet article

Lorsqu’on se rend à la chasse, la dernière chose qu’on souhaite, c’est d’avoir des problèmes avec son arme.

Les nemrods qui n’ont pas eu l’occasion de déjouer un chevreuil au cours des périodes précédentes peuvent à nouveau retourner dans l’arrière-pays et tenter d’en prélever un avec une arme à chargement par la bouche. Il y a aussi des zones où l’on ne peut chasser avec une carabine traditionnelle, mais où il est possible de le faire avec une arme à feu dont le projectile et la charge propulsive sont insérés dans le canon à partir de la bouche de celui-ci et non pas par la culasse.

Les amateurs des zones 8 est et 8 nord équipés d’un tel engin de chasse auront l’opportunité de se lancer aux trousses des cerfs, avec ou sans bois, du 11 au 26 novembre. Les adeptes des zones 7 nord et 7 sud pourront cibler uniquement les mâles avec des panaches de 7 cm et plus du 11 au 19 novembre. Il sera également permis de prélever une biche dans les zones 5 est, 5 ouest, 6 nord, 6 sud, 8 sud et 8 est plus tard cet automne.

Mauvaises expériences

Plusieurs utilisateurs de poudre noire ont malheureusement déjà fait face à des problèmes de toutes sortes. Les plus fréquents étant évidemment une mise à feu inadéquate et une piètre précision.

Il y a quelques années, j’avais tenté ma chance avec une carabine à chargement par la bouche. J’avais réussi à m’approcher à bon vent d’un beau

huit pointes. Je mire l’animal et j’appuie sur la détente. Il se produit alors une scène digne d’une bande dessinée pour enfant. Au lieu d’entendre une grosse détonation, il n’y a eu qu’un petit bruit semblable à un pétard mouillé et j’ai vu mon boulet planer sur une courte distance de 12-13 mètres avant de tomber au sol. Nul besoin de vous dire que mon buck a décampé à toute vitesse.

Trucs et astuces

J’ai demandé au spécialiste dans le domaine, Pierre Chapdelaine, de Londero Sport, de bien vouloir indiquer aux lecteurs du Journal ce qu’ils doivent savoir pour qu’ils n’aient pas d’ennuis lors de leurs prochaines parties de chasse.

Voici l’essentiel de ses propos.

1. Avant de vous rendre au champ de tir, il est impératif de procéder à un nettoyage complet de toutes les pièces mécaniques et de lubrifier légèrement le tout avec une huile de qualité pour arme à feu.

2. Une fois rendu au champ de tir, avant d’introduire la première charge, Pierre suggère de passer un chiffon sec dans le canon, à une ou deux reprises, pour en assécher l’intérieur.

3. Il est impossible de prendre une arme à chargement par la bouche et de se rendre à la chasse sans avoir fait quelques expérimentations. Vous devez trouver la bonne recette. Pour ce qui est de la charge d’un populaire calibre .50, le meilleur rapport au niveau de la puissance et de la précision est obtenu avec une dose intermédiaire de 90 à 120 grains de poudre en vrac ou composée de deux capsules, communément appelées pellets. Pour ce qui est du projectile, un boulet de 250 à 300 grains est tout indiqué pour obtenir un très bon rendement pour les tirs aux distances normalement effectués avec une telle arme, entre 50 et 200 mètres.

4. Un rechargement constant et régulier est très important. Une fois que vous avez déterminé la charge, M. Chapdelaine conseille de faire une marque sur la baguette de chargement qui vous indiquera jusqu’à quelle profondeur vous devez l’enfoncer.

5. Lors de vos séances de tir multiples, pour accroître votre niveau de précision, procédez à un nettoyage sommaire du canon entre chaque coup. Appliquez un peu de solvant à poudre sur un chiffon que vous introduirez dans le canon pour le retirer par la suite. Asséchez le tout par après avec une petite lingette sèche. En agissant de la sorte, vous pourriez tirer toute la journée sans affecter vos performances et votre justesse.

6. À la chasse, votre charge doit rester bien au sec. Il est astucieux d’installer une protection sur la bouche du canon. Retenez que du ruban adhésif ou un condom à canon protège efficacement votre charge contre les effets vraiment négatifs engendrés par la pluie, par la neige, par l’humidité, par la condensation, etc. Ce genre de protecteur ne dérange en rien le tir ou la précision, car la pression des gaz précédant le projectile perforera cette barrière avant la sortie du boulet.

7. Une fois chargée, la carabine à chargement par la bouche doit demeurer à la température extérieure pour éviter la formation de condensation dans le canon. Il ne faut pas la mettre à la chaleur dans le chalet.

8. À la fin d’une journée de chasse infructueuse, la charge de poudre et le projectile peuvent rester dans l’arme sans problème s’il n’y a pas trop d’humidité dans l’air. Vous devez toutefois retirer l’amorce pour des raisons légales et de sécurité. Dans le doute, déchargez-la complètement.

9. Si la chasse est fructueuse ou si vous avez tiré et rechargé votre arme dans la journée, n’oubliez pas de procéder à un nettoyage sommaire du canon le plus rapidement possible pour éviter qu’il ne s’oxyde. Ce lavage devrait se dérouler tout de suite après l’éviscération de votre gibier, avant les célébrations.

10. Après votre sortie de chasse ou à la fin de votre saison, vous devez décharger l’arme et faire un décrassage complet avant de la ranger.


Pour en savoir plus, visitez le site www.londerosports.com ou composez le 450 349-2332.