/finance/pme
Navigation

Vins Triani en plein essor

L’entreprise a 4000 points de vente au Québec

Vins Triani
Photo courtoisie Tristan Bourgeois Cousineau et Joannie Couture ont récemment fait un voyage en Italie où ils sont allés au vignoble de l’ancien pilote de Formule 1 Jarno Trulli, un de leurs partenaires chez Vins Triani.

Coup d'oeil sur cet article

Fondée en 2015, Vins Triani a connu un essor fulgurant dans les 18 derniers mois alors qu’ils sont passés de 200 à 4000 points de vente au Québec.

Les propriétaires Tristan Bourgeois Cousineau et Joannie Couture ont créé une étiquette avec une pastille qui change de couleur tout dépendamment de la température de la bouteille. On y retrouve différentes palettes de couleur avec la cible de température conseillée pour le vin choisi, une innovation qui fait toute la différence, selon eux.

« La pastille permet de conseiller le client. On sait que les Québécois sont des grands amateurs de vins, mais ce n’est pas tout le monde qui possède des connaissances poussées. C’était une façon de guider les gens dans leur choix », explique le président de l’entreprise, Tristan Bourgeois Cousineau.

Vins Triani importe par bateau les vins de leurs clients qui se retrouvent en Italie ou en Afrique du Sud. Les vins sont ensuite placés dans un camion de 24 000 litres qui se dirige vers leur entrepôt de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le liquide est ensuite transvidé dans les cuves en métal de 8000 ou 12 000 litres pendant quelques jours avant d’être embouteillé.

En plus d’embouteiller les vins, l’entreprise s’occupe d’entreposer et de commercialiser les produits de ses clients dans les épiceries et les dépanneurs en sol québécois, eux qui ne se trouvent pas dans les succursales de la SAQ par choix.

« Dans notre étude de marché, on se disait que 85 % de l’offre en épicerie appartenait à deux compagnies, c’est là qu’on a vu l’opportunité en or qui s’offrait à nous », affirme Joannie Couture.

Des fiançailles arrosées

L’idée de l’entreprise a germé dans la tête de Joannie Couture, 27 ans, et Tristan Bourgeois Cousineau, 26 ans, lors d’un voyage de noces en France à l’été 2014.

Les deux tourtereaux ont profité de leur lune de miel pour parcourir plus de 2500 kilomètres en 10 jours afin de visiter de nombreux vignobles. C’est là qu’ils ont eu la piqûre pour le travail de vigneron.

Dès leur retour du Vieux-Continent, ils se sont lancés dans les démarches pour fonder leur entreprise.