/news/health
Navigation

Pelletée de terre officielle au nouveau complexe du CHU de Québec

La première pelletée de terre officielle de la phase 1 du nouveau complexe hospitalier du CHU de Québec a été réalisée jeudi sur les terrains de l'hôpital l’Enfant-Jésus.
Photo Stevens LeBlanc La première pelletée de terre officielle de la phase 1 du nouveau complexe hospitalier du CHU de Québec a été réalisée jeudi sur les terrains de l'hôpital l’Enfant-Jésus.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les travaux d’excavation sont déjà bien entamés, la première pelletée de terre officielle de la phase 1 du Nouveau complexe hospitalier (NCH) du CHU de Québec a été réalisée jeudi sur les terrains de l’Enfant-Jésus.

Projet « extraordinaire, nécessaire », « extrêmement structurant pour la région », pelletée de terre « historique qui ouvre une nouvelle ère dans le réseau de la santé à Québec » : le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, le ministre de l’Éducation et ministre responsable de la région, Sébastien Proulx, ainsi que le député de Jean-Lesage, André Drolet, n’ont pas manqué de superlatifs pour qualifier cette étape symbolique dans la réalisation du futur mégahôpital de plus de 1,9 milliard $.

La phase 1 du projet prévoit la construction d’ici 2020 du Centre intégré de cancérologie en arrière de l’hôpital de l’Enfant-Jésus.

La première pelletée de terre officielle de la phase 1 du nouveau complexe hospitalier du CHU de Québec a été réalisée jeudi sur les terrains de l'hôpital l’Enfant-Jésus.
Photo Stevens LeBlanc

« Dans les temps et budgets »

Les nouvelles infrastructures réservées au cancer permettront l’ajout de 39 000 visites annuelles et de plus de 6000 traitements de chimiothérapie, comme l’avait déjà annoncé le ministre Barrette plus tôt cette année.

« Le projet est dans les temps, et dans les budgets », a martelé le ministre de la Santé, répétant que le NCH permettra à la population de la région et de tout l’est du Québec d’avoir accès « à un continuum de services complet, qui inclut les secteurs de pointe, dont la recherche ».

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et le maire de Québec, Régis Labeaume.
Photo Stevens LeBlanc
Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et le maire de Québec, Régis Labeaume.

2022 pour le Cyclotron

Le CHU de Québec entend par ailleurs aller en appel d’offres pour le Cyclotron (voir encadré) d’ici la fin de l’année, après avoir reçu l’autorisation du gouvernement pour acheter l’équipement nécessaire (18 M $, entièrement payé par la Fondation du CHU de Québec, dont 5 M $ octroyés par la Ville de Québec).

« Pour nous, ça urge, parce que cet équipement-là prend entre 18 à 24 mois à calibrer, a expliqué la porte-parole du CHU, Geneviève Dupuis. Sa mise en opération est prévue en 2022, considérant le calibrage. Mais ça n’empêchera pas le centre de cancérologie d’opérer dès 2020, pas du tout », a-t-elle précisé.

Vocation de l’Hôtel-Dieu

Quant à la vocation de l’Hôtel-Dieu de Québec au terme des travaux, les consultations entre le ministère, la Ville de Québec et les Augustines « commencent ».

« Il y aura de la santé [...] à la suite du déménagement », mais « la finalisation de ce concept-là est en devenir », a rappelé M. Barrette, réaffirmant qu’il est d’ores et déjà écarté que l’Hôtel-Dieu demeure un hôpital « en bonne et due forme ».

La « vitalité économique » du Vieux-Québec sera prise en compte dans la réflexion, a-t-il souligné.

« L’objectif, c’est de s’assurer qu’il y ait suffisamment de clients pour les commerces le jour », a exposé Régis Labeaume en marge de la conférence de presse, à laquelle il a assisté.

Selon le maire de Québec, une rencontre pourrait avoir lieu prochainement entre les trois parties. « J’attends l’appel du ministre, c’est pour bientôt. L’important, c’est qu’on se parle », a-t-il dit.

Nouveau complexe hospitalier du CHU de Québec

Projet de plus de 1,9 milliard $

Livraison complète : 2025

Comprend :

  • La construction d’un Centre intégré de cancérologie
  • Une nouvelle construction pour les soins critiques
  • Le réaménagement et la mise aux normes de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus

Phase 1, livraison décembre 2020 : Construction du Centre intégré de cancérologie

Comprend :

  • Bâtiment pour la radio-oncologie
  • Cyclotron (un équipement médical hyperspécialisé qui produit des radio-isotopes, utilisé pour aider au diagnostic de plusieurs maladies, dont le cancer et l’Alzheimer)
  • Centrale d’énergie, bâtiment pour les génératrices et stationnements
  • Projet de 652 M $ (560 M $ du gouvernement du Québec, 54 M $ du CHU de Québec – Université Laval et et 38 M $ de la Fondation du CHU de Québec)
  • Situé derrière l’Hôpital de l’Enfant-Jésus