/entertainment/shows
Navigation

Richard Petit de retour à Québec

Il explore le répertoire de Pink Floyd au Capitole

Space
Photo courtoisie Richard Petit est de retour à Québec avec une toute nouvelle production où il revisite la musique de Pink Floyd.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir présenté The Wall Theater Experience devant plus de 50 000 spectateurs au Québec et aux États-Unis, Richard Petit récidive avec un tout nouveau spectacle intitulé Space où il revisite, avec cinq chanteurs et six musiciens, l’entièreté du catalogue musical de Pink Floyd.

Space : The Best of Pink Floyd s’attaque aux incontournables de la formation britannique et dépoussière certaines pièces qui sont rarement interprétées par les groupes hommages qui visitent et revisitent la musique de Pink Floyd.

Richard Petit a abordé la création de ce spectacle, qui sera présenté en primeur ce soir et demain au Capitole de Québec, avec une démarche artistique et une intention d’aller plus loin que toutes les nombreuses formations qui reprennent la musique de la formation britannique, qui a vendu 250 millions d’albums.

« On voulait casser le moule que l’on retrouve avec les Brit Floyd et Australian Pink Floyd et amener ça en 2020 », a-t-il lancé, lors d’un entretien.

Le guitariste précise que les formations hommages se limitent habituellement à six ou sept albums, sur une discographie qui en compte quinze.

« Elles pigent surtout dans les albums Dark Side of the Moon, Wish You Were Here, The Wall, Momentary Lapse of Reason, The Division Bell et, parfois, avec un clin d’œil à Meddle. On a choisi, avec Space, de toucher à toutes les époques, dont celle des débuts du groupe avec The Piper at the Gates of Dawn et A Saucerful of Secrets. Il y a un devoir de ramener et de présenter ce matériel », a-t-il expliqué.

Dans le cerveau de Syd Barrett

Richard Petit a inventé une histoire et une mise en scène où le spectateur plongera dans le cerveau du membre fondateur Syd Barrett, par ses rêves, ses hallucinations et ses délires mentaux, qui ont provoqué son départ en 1968.

« C’est un spectacle qui débute avec une mise en contexte et où les gens sont propulsés dans un univers où toutes les pièces sont liées, jusqu’au salut final. C’est un grand spectacle artistique autour de l’univers de Pink Floyd et qui raconte une histoire. Ça dépasse le cadre du band qui chante des tounes. Je veux amener les spectateurs dans un monde qu’on a bâti à partir de la musique de Pink Floyd », a-t-il indiqué.

Le guitariste québécois a jeté les premières idées de Space à Québec lors de sa résidence au Capitole, en juillet 2016, avec le spectacle The Wall Theatre Experience.

« Il s’agit d’un spectacle où l’on retrouve trois fois plus de matériel scénique que lors de la tournée The Wall Theatre Experience. Il y a plus d’éclairages, plus de costumes et plus d’accessoires », a mentionné Richard Petit.

Space est constitué de deux chanteurs : Sylvain Auclair et Sébastien Lacombe ; trois choristes : Eva Avila, Carole-Anne Lafond et Sabrina Paton ; et six musiciens : Michel Bruno (guitare), Guillaume Jodoin (claviers), Demetrio Maso (batterie), Charles Papasoff-Cyr (saxophone), Richard Petit (guitare) et Alex Ouellet (basse).