/sports/fighting
Navigation

Choc GSP-McGregor?

Georges St-Pierre a démontré que 
sa popularité n’avait pas diminué malgré 
sa longue absence.
Photo AFP Georges St-Pierre a démontré que sa popularité n’avait pas diminué malgré sa longue absence.

Coup d'oeil sur cet article

Le grand retour du Québécois Georges St-Pierre au sein de l’UFC, après une absence de quatre ans, n’est pas passé inaperçu.

St-Pierre a prouvé samedi soir dernier que malgré cette longue pause, il demeurait tout de même un redoutable combattant, battant Michael Bisping au troisième round. Surtout, on a pu constater que la popularité du sympathique combattant ne démord pas.

En plus du combat opposant St-Pierre à Bisping, d’autres affrontements étaient fort attendus lors de ce gala qui aura vu trois champions être renversés. Par contre, c’est le retour de celui que l’on surnomme GSP qui a en majeure partie contribué à créer un engouement envers le gala UFC 217, particulièrement au Canada.

L’UFC, qui a généré moins d’intérêt au pays en l’absence de St-Pierre, ce qui va de soi, a connu un regain de vie samedi. Le grand manitou de l’UFC, Dana White, a d’ailleurs affirmé dans son bilan de la soirée que le gala avait battu le record canadien de ventes d’abonnements à la télé à la carte, record établi plus tôt cette année par le combat/spectacle entre Conor McGregor et Floyd Mayweather. Aux États-Unis, le gala s’est également avéré très populaire chez les amateurs d’arts martiaux mixtes.

D’autre part, on indique que le principal sujet de recherche sur Google samedi était l’UFC.

La suite logique

Même si les ecchymoses de son plus récent combat sont toujours visibles, on pense déjà à ce que l’avenir réserve pour Georges St-Pierre. Et bien que l’incertitude plane quant à ce qui attend le combattant, les amateurs, les promoteurs, les bars, les casinos, les commanditaires et les entreprises de services de télé à la carte salivent déjà à l’idée de la présentation d’un duel entre St-Pierre et Conor McGregor.

En l’absence de St-Pierre, c’est en grande partie McGregor qui a constitué la principale attraction de l’UFC. Durant l’absence du Québécois, le coloré combattant irlandais a disputé un total de huit combats au sein de l’UFC, remportant sept de ces combats.

Il ne fait nul doute qu’un duel entre St-Pierre et McGregor fracasserait tous les records précédemment établis et que l’événement permettrait à l’UFC et à ses divers partenaires d’empocher une petite fortune.

Déjà, les preneurs aux livres évoquent ce scénario et établissent Georges St-Pierre comme le favori de cet éventuel combat, par une mince marge.

Inutile de s’emporter trop rapidement cependant, car on ne risque pas de voir Dana White se présenter devant les journalistes la semaine prochaine pour annoncer la tenue de ce combat de rêve. Les pourparlers visant à faire en sorte que ce scénario se concrétise seront sûrement longs et complexes.

Toutefois, comme le sport est avant tout une histoire de gros sous et que pareil combat générerait des sous en quantité industrielle, plusieurs intervenants s’activeront en coulisses afin que le combat ait bel et bien lieu.

 

Les tweets de la semaine...

Longue mémoire

La vengeance est un plat qui se mange froid, paraît-il. Parlez-en à David Desharnais. L’ancien attaquant du Canadien, qui évolue aujourd’hui avec les Rangers de New York, n’avait pas oublié un tweet de Denis Coderre critiquant son jeu, il y a quelques années. À la suite de la défaite de Denis Coderre à la mairie de Montréal, Desharnais a accouché du tweet de l’année.

« Bonne continuité mon Denis ! »


Verre à moitié plein

Ancien choix de première ronde des Hurricanes de la Caroline, Zach Boychuk n’aura jamais répondu aux attentes placées en lui. Après huit saisons à alterner entre la Ligue nationale et la Ligue américaine, Boychuk a décidé d’aller poursuivre sa carrière en Russie, où il évolue dans la KHL depuis deux ans. On peut dire de lui qu’il est cependant un grand optimiste.

« Le plus grand avantage de jouer dans la KHL c’est que je peux parier sur les matchs de la LNH. »


De vrais passionnés

Visiblement, il n’y a pas qu’à Montréal que le hockey constitue une véritable religion. Les amateurs torontois sont très optimistes par les temps qui courent, et pour cause. En apprenant cette semaine que le jeune prodige Auston Matthews risquait de s’absenter, le responsable d’un compte suivant les activités de l’équipe a quelque peu paniqué.

« Si Matthews est blessé, je saute du haut de la tour du CN avec un sac d’épicerie comme parachute. »

 

À surveiller...

À la conquête de l’Europe

Après avoir récemment mis son produit en vedette devant l’énorme marché chinois, la Ligue nationale de hockey présente cette fois un match en territoire suédois afin de séduire de nouveaux amateurs et l’ensemble du marché européen. Pour l’occasion, la ligue a prévu deux matchs en l’espace de deux jours, soit cet après-midi et demain après-midi, entre les Sénateurs d’Ottawa et l’Avalanche du Colorado. Depuis quelques jours, les deux légendes suédoises du hockey et anciens membres respectifs de ces formations Daniel Alfredsson et Peter Forsberg jouent un rôle d’ambassadeur dans le cadre de l’événement. Comme le hasard fait parfois bien les choses, il s’agira d’un premier match pour Matt Duchene dans l’uniforme des Sénateurs, lui qui vient d’être échangé de l’Avalanche aux Sénateurs. Même si Duchene voudra s’illustrer face à son ancienne équipe, c’est sans aucun doute le défenseur Erik Karlsson qui sera le favori de la foule. Le premier des deux matchs disputés à Stockholm est prévu pour aujourd’hui à 14 h à RDS et TSN5 et le second pour demain à 13 h à RDS et Sportsnet.

 

Les cinq suggestions de la semaine

HOCKEY

Georges St-Pierre a démontré que 
sa popularité n’avait pas diminué malgré 
sa longue absence.
Photo AFP

Place à un autre duel entre Sidney Crosby et Alexander Ovechkin. Même si ces confrontations Penguins-Capitals sont fréquentes, on ne s’en lasse jamais.

Aujourd’hui à 19 h à TVA Sports et Sportsnet


FOOTBALL

Georges St-Pierre a démontré que 
sa popularité n’avait pas diminué malgré 
sa longue absence.
Photo Agence QMI, JOEL LEMAY

Surprise ! Pour une cinquième année d’affilée, le Rouge et Or de l’Université Laval et les Carabins de l’Université de Montréal s’affrontent pour la coupe Dunsmore.

Demain à 14 h à TVA Sports


FOOTBALL

Georges St-Pierre a démontré que 
sa popularité n’avait pas diminué malgré 
sa longue absence.
Photo Martin Chevalier

Aussi étrange que cela puisse paraître, les Roughriders de la Saskatchewan se retrouvent en demi-finale de la conférence de l’Est dans la LCF, face à Ottawa.

Dimanche à 13 h à RDS et TSN


HOCKEY

Georges St-Pierre a démontré que 
sa popularité n’avait pas diminué malgré 
sa longue absence.
Photo AFP

Les Oilers et Connor McDavid semblent lentement mais sûrement retrouver leurs moyens. Dimanche soir, McDavid tentera de causer des maux de tête aux Capitals.

Dimanche à 19 h à TVA Sports et Sportsnet


FOOTBALL

Georges St-Pierre a démontré que 
sa popularité n’avait pas diminué malgré 
sa longue absence.
Photo AFP

Seuls Eli Manning et l’altitude du Colorado ont donné du fil à retordre à Tom Brady au cours de sa prestigieuse carrière. Dimanche, les Patriots se rendent à Denver.

Dimanche à 20 h 30 à RDS, TSN et NBC