/sports/football/rougeetor
Navigation

Laval a le numéro des Dinos

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l’Université Laval et les Dinos de Calgary croiseront le fer pour la sixième fois de leur histoire sur la scène nationale. Et jamais les Québécois n’ont perdu face aux Albertains.

Le Rouge et Or a gagné trois duels de la Coupe Vanier en 2010, 2013 et 2016, ainsi que la Coupe Uteck en 2008 et la Coupe Mitchell en 2011 à l’occasion du seul match disputé à Calgary. Le Rouge et Or a aussi accueilli les Dinos en 2013 et 2014, en match présaison.

« C’est toujours un gros défi quand on affronte une équipe de l’Ouest, a indiqué le coordonnateur offensif Justin Éthier. Les Dinos vont être excités de rejouer contre nous. J’ai appris 15 minutes après notre victoire que Calgary mise sur un nouveau coordonnateur défensif. Je ne sais pas s’ils ont apporté des changements dans leurs schémas de jeu. »

Éthier est heureux d’affronter un adversaire à l’extérieur du RSEQ. « Pour un coordonnateur, peu importe l’équipe, ce n’est pas de tout repos d’affronter le même adversaire trois fois au cours de la même saison, a-t-il raconté. Je suis excité d’affronter une nouvelle équipe et d’affronter une nouvelle conférence. »

Souvenirs de Hamilton

L’an dernier, à Hamilton, dans une rencontre qui s’était décidée dans les dernières secondes, le Rouge et Or avait gagné la neuvième Coupe Vanier de son histoire par le pointage de 31-26. Les Dinos avaient menacé profondément dans le territoire du Rouge et Or en fin de match, mais deux passes incomplètes avaient mis fin à leur remontée.

Les protégés de Glen Constantin avaient effacé un déficit de 13-0 tôt au premier quart. La seule visite du Rouge et Or au stade McMahon s’était soldée par une victoire de 41-10, en 2011, dans une rencontre disputée en soirée dans des conditions hivernales et qui avait débuté en retard afin de permettre au réseau TSN de terminer la diffusion de la rencontre entre les Marauders de McMaster et les Axemen d’Acadia.

Le Rouge et Or et les Marauders allaient par la suite croiser le fer à Vancouver dans ce qui demeure possiblement la Coupe Vanier la plus spectaculaire de l’histoire. Les Marauders avaient gagné 41-38 en deuxième prolongation.