/sports/hockey
Navigation

Harvey vole le show

Le gardien de l’équipe de la LHJMQ brille dans la victoire de 3 à 1

Le gardien Samuel Harvey, des Huskies de Rouyn-Noranda, a été solide devant son filet, mardi soir, et a permis à l’équipe de la LHJMQ  à vaincre celle de la Russie.
photo agence QMI, John Morris Le gardien Samuel Harvey, des Huskies de Rouyn-Noranda, a été solide devant son filet, mardi soir, et a permis à l’équipe de la LHJMQ à vaincre celle de la Russie.

Coup d'oeil sur cet article

CHARLOTTETOWN | Alors que le dossier des gardiens semblait scellé dans le processus de sélection vers le camp final de Hockey Canada, Samuel Harvey a décidé de le rouvrir, mardi soir, à Charlottetown, dans le cinquième match de la série annuelle Canada-Russie.

Ayant participé à l’aventure du Championnat du monde junior à Toronto et Montréal l’an dernier, le portier des Silvertips d’Everett (WHL), Carter Hart, avait tôt fait de s’imposer pour mériter à nouveau son carton d’invitation cette année. Il avait enregistré un blanchissage en lever de rideau de ce rendez-vous annuel à Moose Jaw. Et, lundi soir, le gagnant de la Coupe Memorial 2017 chez les Spitfires de Windsor Michael DiPietro avait brillé dans la victoire de la Ligue de l’Ontario.

Pour relancer le débat, Harvey n’avait d’autres choix que de connaître une soirée frôlant la perfection. Il a répondu à l’appel de l’entraîneur-chef Dominique Ducharme. Le gardien des Huskies de Rouyn-Noranda n’a pas raté l’occasion de faire bonne impression. Il a offert une prestation flamboyante. Sans lui, les Russes auraient pris les devants. Mais avec la contribution de Shawn Boudrias, Drake Batherson et Nicolas Guay, les représentants du Québec ont donné une option sur la série aux étoiles de la LCH grâce à une victoire de 3 à 1.

Brillant en infériorité numérique

Harvey a repoussé 25 rondelles, sauvant la maison et les meubles en infériorité numérique en fin de deuxième engagement. Ses acrobaties ont permis à l’équipe de la LHJMQ de rester à égalité 1 à 1 avant de retraiter au vestiaire. En se jetant désespérément de tous les côtés, il a privé le meilleur pointeur et le joueur par excellence de la LHJMQ en 2016-2017 l’an dernier, Vitalii Abramov.

« Ils ont fait des jeux rapides. Il fallait que je trouve une façon de bloquer le premier tir. J’ai reçu une bonne aide de ma défense. Mais quand j’ai vu que le Russe avait la rondelle sur sa palette, je me suis jeté comme Dominik Hasek le faisait dans le temps, a raconté Harvey, qui a eu du plaisir durant 60 minutes. On est habitués de voir Abramov avec la rondelle dans notre ligue. »

Dans l’objectif

« Il a été excellent. C’est ce qu’on souhaite voir. On veut que les joueurs relancent les débats dans le processus. C’est l’objectif du programme, a indiqué l’entraîneur Ducharme, agréablement satisfait de la performance de son équipe compte tenu du manque de temps pour créer une chimie. Samuel a élevé son niveau de jeu et a démontré qu’il peut jouer contre les meilleurs. »

Le système d’alternance qui prévaut à travers les trois formations de la ligue dans cette série pourrait s’arrêter à Moncton. Il ne serait pas étonnant de revoir Harvey devant la cage mercredi soir, préféré à Evan Fitzpatrick.

Les jeunes se démarquent

On savait que la formation québécoise présentait un jeune visage face à une équipe de guerriers russes aguerris majoritairement âgé de 19 ans. Les quatre « Milléniaux » ont bien réussi leur entrée en scène.

Joe Veleno, Benoit-Olivier Groulx, Jared McIsaac et Noah Dobson ont impressionné les dirigeants de Hockey Canada et les nombreux dépisteurs qui s’étaient déplacés au EastLink Center. Cette jeune cuvée remplie d’espoirs était d’ailleurs l’occasion idéale de les voir en action hors de leur zone de confort.

Veleno, qui a préparé le second but de la LHJMQ en troisième période, a piloté le deuxième trio flanqué de Joël Teasdale et de l’espoir des Sénateurs d’Ottawa Drake Batherson.

Créatif et énergique, il a embêté les défenseurs russes à multiples reprises.

« Nous avons beaucoup de talent dans notre vestiaire. Nous avons respecté notre plan de match et ç’a fonctionné en travaillant fort, a expliqué le représentant des Sea Dogs de Saint John. Et Samuel nous a gardés dans le match en deuxième période. Nous l’avons aidé avec notre sortie en marquant le but vainqueur tôt en troisième. »

Le dernier match de la série Canada-Russie aura lieu mercredi soir au Colisée de Moncton.