/sports/hockey/remparts
Navigation

Remparts de Québec: des espoirs qui fonctionnent

La décision de miser sur les talents locaux lors du repêchage de juin s’avère payante

espoirs remparts
Photo Roby St-Gelais Les Remparts peuvent compter sur trois excellents jeunes en Gabriel Montreuil, Félix-Olivier Chouinard et Xavier Cormier qui poursuivent leur cheminement avec le Blizzard au niveau midget AAA.

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que les Remparts de Québec règnent sur le classement général de la LHJMQ, leurs principaux espoirs font flèche de tout bois depuis le début de la saison avec le Blizzard du Séminaire Saint-François.

Les Remparts ont misé sur le talent local à la séance de sélection de juin dernier, à Saint-Jean, décision qui s’avère fructueuse jusqu’ici à la lumière des statistiques compilées par les attaquants Xavier Cormier et Gabriel Montreuil, tous deux des choix de troisième ronde, et du défenseur Félix-Olivier Chouinard, sélectionné au deuxième tour.

Cormier pointe au sommet des pointeurs de l’équipe campée à Saint-Augustin en vertu d’une récolte de 10 buts et 16 mentions d’aide (26 points) en 22 rencontres alors que Montreuil le suit de près avec 10 buts et 14 passes.

Pour sa part, Chouinard affiche des qualités offensives indéniables avec ses quatre filets et neuf aides en 20 joutes. Ce n’est donc certes pas un hasard si le Blizzard est lui aussi installé au sommet de la Ligue midget AAA.

Belle profondeur

« Pour une organisation, c’est le fun d’avoir une profondeur comme ça et d’avoir de bons joueurs qui se développent dans le midget. Ça fait bien différent des dernières années ! Je ne dirais pas qu’ils auront un impact à 17 ans, mais à maturité, ce sont des gars qui pourraient nous aider offensivement », analyse le directeur du recrutement chez les Remparts, Christian Vermette.

« Ce sont des gars qui auraient pu jouer midget AAA dès l’an passé, mais le territoire débordait tellement de talent. Puis, dans le cas de Chouinard, c’est un défenseur complet qui comprend bien le jeu et qui a un bon tir de la ligne bleue. Ils ont des rôles importants », d’ajouter Vermette.

Chouinard en mission

Après avoir été retranché du camp des Diables rouges, Chouinard a amorcé la saison avec le couteau entre les dents dans l’uniforme du Blizzard.

« Il y a toujours une déception quand tu es retranché, mais j’ai pris ça comme un nouveau défi en voulant développer plus mes qualités. Je veux faire l’équipe à 17 ans et même avoir un impact », assure cet ancien des Cyclones midget espoir.

Montreuil, qui évoluait l’an passé avec les Élites de Jonquière, s’est concentré sur un aspect précis de son jeu durant sa préparation estivale : « Mon patin. J’ai amélioré mon explosion et ma vitesse. C’est plaisant de contribuer aux succès de l’équipe. Puis, on regarde ce qui se passe avec les Remparts ! » lance le joueur de 16 ans, dont le père Éric a porté les couleurs des Harfangs de Beauport durant une saison et demie, en 1994 et 1995.

Cormier avoue que l’expérience acquise à son premier camp junior majeur lui est bénéfique. « Ça donne un boost. J’ai pu voir comment les vétérans se comportaient, les gars sont sérieux. Chouinard et Cormier avaient d’ailleurs participé au tournoi de la Coupe Telus le printemps dernier à Prince George. »

Départ canon pour le Blizzard

Champion en titre de la saison régulière et des séries éliminatoires dans la Ligue midget AAA, le Blizzard ne ressent pas trop les symptômes de lendemain de veille.

Après 22 rencontres, la troupe de Martin Laperrière détient une priorité de sept points sur ses plus proches poursuivants, les Vikings de Saint-Eustache, en tête du classement général. À l’exception des Cormier et Chouinard, qui avaient endossé à quelques reprises l’uniforme l’an passé, seuls trois joueurs réguliers ayant vécu l’ivresse de la victoire poursuivent leur apprentissage à Saint-Augustin.

«Il faut encore apprendre à gagner. On a juste trois gars (Julien Létourneau, le capitaine, Thomas Ferland et Fabrice Drouin) qui étaient vraiment là l’an dernier, du début à la fin. Ils ont appris beaucoup des vétérans qu’on avait en place l’an dernier. Ils montrent le droit chemin à date aux autres», précise en entrevue l’entraîneur-chef.

«Notre offensive n’est pas aussi explosive, mais on a plus de profondeur et on est plus balancés en défensive. Puis, devant les buts, on a deux excellents gardiens. J’aime le mélange qu’on a. Même si on n’est pas aussi rapide, on peut faire de bonnes choses. Et on a la contribution de pas mal tout le monde.»

Laperrière a eu de bons mots pour les espoirs des Remparts (voir autre texte). «Cormier a élevé son jeu depuis le début de la saison, Montreuil amène un aspect de power forward qu’on aime bien. Ils sont sur le même trio depuis le début de la saison et ces deux-là semblent avoir une belle chimie ensemble.»

Retour de Dubé ?

Le Blizzard pourrait obtenir du renfort d’ici les Fêtes si les Remparts décident notamment de renvoyer la recrue Pierrick Dubé à son club précédent. Choix de premier tour (18e au total) au dernier repêchage, Dubé n’a pris part qu’à neuf parties, étant toujours à la recherche d’un premier point.

«On l’accueillerait à bras ouverts. Ce serait intéressant. Pour l’instant, j’aime l’équipe qu’on a sous la main, mais c’est certain qu’on garde un œil ouvert pour Pierrick et [Thomas] Pelletier, qui est à Drummondville», a reconnu Laperrière.