/sports/football/rougeetor
Navigation

Rouge et Or: Pierre-Karl Lanctôt dans la mêlée

Le joueur de ligne offensive ne sait pas ce qui l’attend samedi face aux Dinos

Pierre-Karl Lanctôt a participé à la victoire du Rouge et Or samedi dernier en remplaçant Nicolas Thibodeau après que celui-ci a été blessé à une cheville.
Photo Jean-François Desgagnés Pierre-Karl Lanctôt a participé à la victoire du Rouge et Or samedi dernier en remplaçant Nicolas Thibodeau après que celui-ci a été blessé à une cheville.

Coup d'oeil sur cet article

Pour une deuxième année consécutive, Pierre-Karl Lanctôt a frappé avec succès en relève à la Coupe Dunsmore.

Quand la recrue Nicolas Thibodeau s’est blessée à une cheville tôt au deuxième quart, Lanctôt a été lancé dans la mêlée. « J’étais nerveux, a-t-il avoué, mais Samuel Thomassin à côté de moi m’a aidé. Il communiquait bien. Je n’avais qu’à exécuter et tout allait bien se passer. »

« C’est difficile de rentrer à froid dans un match, mais ce ne doit pas être une excuse, de poursuivre le produit des Géants de Saint-Jean-sur-Richelieu qui avait frappé en relève à Francis Chabot l’an dernier au CEPSUM. Je suis content de ma performance. On savait ce qui s’en venait et ça devenait des batailles à un contre un. »

Blessé à un pectoral pendant la saison morte, Lanctôt a été habillé pour la première fois quand Chabot s’est blessé au cou.

« En raison de ma blessure, je m’étais dit que j’allais prendre le rôle qu’on me donnerait, a-t-il souligné. Avec la blessure de Francis, je suis devenu le sixième joueur de ligne et j’étais utilisé dans les formations musclées. L’objectif est de remporter la Coupe Vanier et pas de jouer le plus possible. »

Chabot en pleine santé

Lanctôt ne sait pas ce qui l’attend à la Coupe Mitchell, samedi à Calgary, face aux Dinos.

« Nicolas était de retour à l’entraînement et nous avons été utilisés tous les deux avec le premier groupe selon les situations. La semaine est encore jeune. L’an dernier, à la Coupe Vanier, j’avais connu une première demie très difficile face aux Dinos, mais j’étais revenu en force dans la seconde. J’avais gagné en confiance. »

En pleine santé pour la première fois de la saison, Chabot s’est entraîné comme bloqueur à gauche avec le premier groupe, hier. Il pourrait effectuer un retour au jeu, samedi.

« Je suis prêt à jouer et je suis dans une meilleure forme qu’en début de saison, a souligné le produit des Élans de Garneau qui a été partant toute la saison comme bloqueur à droite avant de se blesser à une cheville à la Coupe Dunsmore. Je n’ai pas connu le début de saison rêvé, mais ce n’est pas une question d’individu, mais bien de groupe dans les séries. J’ai retrouvé mes repères. C’est plus agréable de jouer, mais tu ne souhaites de malheur à personne. »

Si Thibodeau a pu s’entraîner, le bloqueur à gauche Kétel Assé brillait par son absence, lui qui a difficilement terminé le match contre les Bleus, gêné par une blessure.

« En début de saison, la ligne offensive n’était pas au niveau souhaité et le groupe a beaucoup progressé pendant ma blessure, a-t-il raconté. Mon expérience m’aide toutefois à retrouver mes repères plus rapidement. »

« Ça a toujours été ma position »

De retour comme ailier espacé depuis le match à Sherbrooke le 7 octobre où il avait marqué un touché sur un jeu truqué, Alexandre Savard a retrouvé ses bonnes vieilles pantoufles.

« J’aime ça revenir comme ailier espacé, a-t-il mentionné. Ça a toujours été ma position. Je me sentais prêt à être garroché où Justin (Éthier) avait besoin de moi et je me sentais à l’aise. »

Utilisé comme ailier rapproché en début de saison, le produit des Cheetahs de Vanier est maintenant lancé dans la mêlée quand le Rouge et Or mise sur une formation à cinq receveurs. Au moment de la mutation de Savard, le Rouge et Or a décidé d’offrir un plus grand rôle au centre arrière Simon Gingras-Gagnon.

« Alex joue son meilleur football depuis qu’il est à Laval, a affirmé le coordonnateur offensif Justin Éthier. Il est enthousiaste et il sait ce qu’il fait. L’expérience comme ailier rapproché est loin d’être terminée, mais pour le moment il joue comme cinquième receveur. »

« On exécute »

Savard ne se plaint pas de la tournure des événements. « On ne choisit rien et on exécute, a-t-il résumé. Tu dois accepter les changements. Je suis plus impliqué que l’an dernier et ça me plaît. La saison 2016 ne s’était pas passée comme souhaité. »

Savard n’a pas voulu remettre en question la décision de l’officiel de lui décerner une pénalité pour bloc illégal à la Coupe Dunsmore, samedi, face aux Carabins de l’Université de Montréal, infraction qui a privé le Rouge et Or d’un touché. Hugo Richard avait rejoint Marc-Antoine Pivin sur 67 verges pour le majeur.

« J’ai couru mon tracé poteau et je suis entré en collision avec le demi défensif, a-t-il expliqué. Ce n’est pas dans mes habitudes de contester les infractions. Je comprends pourquoi l’officiel a décerné une infraction. »

« Ce fut frustrant comme appel, de renchérir Éthier, puisque le demi défensif est entré en collision avec Alex qui effectuait son tracé. Ce n’est pas mon genre de critiquer les appels des officiels. »

Blessures

Le porteur de ballon Vincent Alarie-Tardif s’est entraîné vêtu d’un chandail noir afin d’éviter les contacts. Le secondeur Cédric Lussier-Roy n’est pas prêt à revenir au jeu. Pas à 100 % lors du match contre les Carabins de l’Université de Montréal, le porteur de ballon Alexis Côté affichait une meilleure forme. Utilisé dans un rôle limité contre Montréal, le demi défensif Nicolas Viens s’est entraîné avec le premier groupe.