/news/currentevents
Navigation

Une poursuite policière se termine à la base militaire de Valcartier

Poursuite
Photo courtoisie Les policiers de Québec ont eu recours au pistolet Taser pour maîtriser un conducteur dont la fuite s’est terminée de façon abrupte à l’entrée de la base militaire de Valcartier, mardi.

Coup d'oeil sur cet article

Les policiers de Québec ont eu recours au pistolet Taser pour maîtriser un conducteur, dont la fuite s’est terminée de façon abrupte à l’entrée de la base militaire de Valcartier, mardi.

L’homme de 43 ans circulait à une vitesse excessive lorsqu’il a dépassé une voiture de police sur l’autoroute Henri-IV, vers 9 h 39. Or, il a refusé de s’immobiliser lorsque les patrouilleurs ont actionné leurs gyrophares, déclenchant une poursuite.

La chasse s’est poursuivie sur quelques kilomètres sur la route de la Bravoure jusqu’à ce que l’automobiliste tente de pénétrer le territoire de la base militaire de Valcartier, à la surprise des agents de sécurité sur place.

Bloqué, le fuyard a offert de la résistance aux policiers qui ont eu recours à l’arme à impulsion électrique. Selon le porte-parole David Poitras, du corps policier, il présentait « un discours incohérent et n’obtempérait pas aux ordres », bien qu’il ne semblait pas avoir les facultés affaiblies.

L’individu, qui n’est pas originaire de Québec, pourrait faire face à une accusation criminelle de fuite.