/misc
Navigation

De quoi s’inquiéter

Coup d'oeil sur cet article

Pas facile de croire tous les rebondissements de ce roman-savon de gardiens, vous ne trouvez pas ?

Ne vous inquiétez pas, dit Price. Je vais mieux, mais pas tant que ça. Mais je jouerais si nous étions en séries. Juré craché. Ce ne sera pas long. En tout cas, pas trop. Du moins, je pense bien. Pour le reste, on verra demain si mon bas du corps se porte mieux. Anyway, Charlie Lindgren goale bien.

Merci, Carey. Pas de quoi s’inquiéter une miette. C’est clair et net tout ça. Tu ne parles pas à travers ton chapeau.

Et voilà que Marc Bergervin sort du sien Antti Niemi, un gardien usé à la corde. Et c’est bien ce qui m’inquiète le plus.

Car ça nous ramène à Price. Niemi a connu de bonnes années dans la vingtaine, avec les Blackhawks et les Sharks. Puis il a piqué du nez, abruptement. À 34 ans seulement, ses meilleures années semblent très loin derrière lui.

Un lourd contrat

Price a 30 ans et commence son lourd contrat de huit ans la saison prochaine. Avec une santé et une confiance déjà fragiles.

Le poste de gardien de but est le plus exigeant dans la LNH, autant physiquement que mentalement.

Alors comment ne pas s’inquiéter, justement ? Qu’est-ce qui nous dit que le poids des années ne lui fera pas connaître le même sort que Niemi ?

Peu importe la suite de ce roman-savon, le Canadien doit garder Lindgren avec l’équipe et lui donner une bonne part de matchs.

Price a besoin d’une saine compétition à l’interne, comme dans le temps avec Jaroslav Halak. Pour le garder alerte, lui enlever cette aura de nonchalance qui l’enveloppe parfois.

Encore une fois hier soir, ce Lindgren a été solide. Dommage ce but à la fin en prolongation.

Oui, le Canadien a livré une excellente troisième période, mais c’était trop peu trop tard contre un excellent club comme les Blue Jackets. Ces lents débuts de matchs finiront par les exclure des séries.

La promo de l’équipe parle de créer l’étincelle, mais c’est justement ce qui manque, trop souvent.

Pauvre Jacob de la Rose... Quelle chance ratée, les amis ! Il a complètement figé devant le filet désert.

De quoi s’inquiéter encore sur la relève au sein de l’organisation.

Pas beaucoup d’étincelles là.