/advertorial
Navigation

Lévis Toyota, depuis 50 ans, de loin le plus près

Lévis Toyota, depuis 50 ans, de loin le plus près

Coup d'oeil sur cet article

Comment une petite station-service de Lévis fondée en 1967 est devenue le premier franchisé Toyota de la région de Québec et a su s’imposer comme une entreprise si importante dans son milieu? En perpétuant une vision et en ne prenant jamais rien pour acquis.

Alors que certains se targuent d’être constants, Lévis Toyota a toujours visé sur la croissance et l’évolution. Le directeur des ventes, Jacques Emond affirme qu’il ne suffit pas de s’adapter au marché, mais qu’il est aussi primordial de comprendre parfaitement le comportement du client:

«L’achalandage en salle de montre a changé du au magasinage en ligne. Les gens arrivent donc en concession préparés. Il est important de le prendre en considération afin de bien répondre à leurs besoins et leur faire sauver du temps.

C’est grâce à l’expertise de nos conseillers et à l’expérience-client vécue dans notre concession qu'on parvient à avoir du succès et surtout, à le maintenir depuis si longtemps.»

Evidemment, le succès de l’entreprise ne passe pas uniquement par la salle de montre, mais également par le service après-vente consciencieux et attentionné, qui garantit une fidélisation de la clientèle:

«Le succès c’est un travail d’équipe. Il doit y avoir une synergie entre le constructeur et le concessionnaire, mais aussi un service hors-pair sur toute la ligne. Même si un client considère qu’il a conclu un excellent marché pour le prix de sa voiture, il ne reviendra pas nous voir s’il est mal servi lors de l’entretien. La force de l’équipe c’est ce qui assure notre pérennité».

Et dans une équipe, il y a des vétérans loyaux et dévoués, qui ont le succès de la business à coeur. C’est le cas de Jacques Carrier, le plus ancien conseiller Toyota au Canada, sur qui Lévis Toyota peut compter depuis 1970:

«La première salle de montre était installée dans une ancienne salle paroissiale qui avait été déménagée sur le terrain actuel. Elle donnait directement sur le boulevard de la rive-sud, et ne comptait qu’une seule rangée de véhicule, avec un petit chemin pour y circuler.»

Toujours dans l’optique d’évoluer et de se réinventer, plusieurs projets sont sur la table selon le directeur des ventes:

«On développe actuellement une plateforme en ligne où il sera possible de procéder à l’achat d’une voiture, de A à Z, via son ordinateur. De plus, on a mis en place il y a quelques jours un programme de référence en ligne, grâce auquel nos meilleurs clients deviennent des ambassadeurs et sont récompensés s’ils amènent des nouveaux clients chez nous. On est avant-gardiste, et on ne s’inquiète pas de ce que la compétition fait ou ne fait pas. On se remet toujours en question et c’est comme ça qu’on avance.»