/news/politics
Navigation

Soirées organisées par Marc Bibeau: le PLQ est un parti «sous influence», croit le PQ

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti libéral du Québec est une formation politique «sous influence», affirme le PQ, qui somme le gouvernement Couillard de s’expliquer sur ses liens avec Marc Bibeau.

Notre Bureau d’enquête révélait mercredi que M. Bibeau, ex-argentier du PLQ a organisé chez lui au moins sept somptueuses réceptions, au début des années 2000, pour mettre en contact des élus libéraux et d’importants membres de la communauté d’affaires.

Le leader parlementaire péquiste Pascal Bérubé estime que c'est du «jamais-vu» et que le PLQ est une «formation politique sous influence, celle de Marc Bibeau». «Est-ce qu’il y a un citoyen au Québec qui pourrait dire : "Moi, j’aimerais avoir la moitié du Conseil des ministres dans ma cour pour faire une fête"? Non, je ne pense pas que ce soit possible», a-t-il expliqué.

Il demande au DGE d'enquêter sur le remboursement de certaines dépenses qui auraient été effectuées par des cabinets ministériels.

Ligne directe

Le Bureau d’enquête a aussi révélé que M. Bibeau a fait des centaines d’appels aux grands patrons des sociétés d’État comme Hydro-Québec. C’est sur ce clou que la Coalition avenir Québec a choisi de frapper.

«Est-ce que le premier ministre trouve normal que le grand argentier du Parti libéral, Marc Bibeau, fasse des milliers d'appels à Jean Charest, à Michelle Courchesne, aux dirigeants de la SAQ, aux dirigeants des sociétés d'État avec qui il a des contrats? Il trouve-tu ça normal?», a dénoncé le chef François Legault. 

Même interrogation pour son «shérif» Éric Caire : «Ces lignes-là sont-elles encore actives? C’était tentaculaire. Ce qu’il faut savoir, c’est jusqu’à quel point le bras de Marc Bibeau est dans les affaires de l’État», a dénoncé le caquiste Éric Caire.

Il estime également que les ministres libéraux qui se sont présentés aux fêtes de M. Bibeau sont au mieux d’une «grande naïveté». «Je ne peux pas croire qu’ils ne se sont pas posé de question sur le pouvoir d’un homme capable d’inviter la moitié du conseil des ministres», a déploré M. Caire.

La CAQ demande maintenant à Philippe Couillard de «mandater le conseil exécutif pour faire des vérifications étendues sur tous les liens de Marc Bibeau dans les différentes sociétés d'État, dans les différents ministères».

Le PLQ est corrompu, dit Khadir

Le député de Québec solidaire est allé plus loin. Il estime d’ailleurs que le Parti libéral est toujours «corrompu». «La corruption est endémique tant et aussi longtemps que le Parti au pouvoir a encore des millions de dollars d’argent frauduleusement acquis. La corruption gangrène le Parti libéral et ce n’est pas réglé», a lancé M. Khadir.