/news/currentevents
Navigation

Harcèlement sexuel, discrimination ou intimidation: plus de 350 plaintes pour harcèlement contre la GRC

Harcèlement sexuel, discrimination ou intimidation: plus de 350 plaintes pour harcèlement contre la GRC
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Depuis que le gouvernement canadien a débloqué des fonds pour indemniser les victimes, un total de 353 femmes ont déposé contre la Gendarmerie royale du Canada (GRC) une plainte formelle pour harcèlement sexuel, discrimination ou intimidation.

Selon les chiffres obtenus par la chaîne Global, 780 autres femmes ont ouvert un dossier sur le site internet, mais n'ont pas encore formellement porté plainte.

Ceci porte le nombre de dossiers à plus de 1100, alors que, lorsque le gouvernement fédéral a débloqué 100 millions $ en octobre 2016 pour payer les réclamations, on estimait qu’environ 1000 femmes feraient une requête.

La GRC a mis en place un processus de réclamation indépendant et un régime d'indemnisation dirigé par l’ex-juge de la Cour suprême Michel Bastarache.

Il s’adresse aux femmes qui ont été victimes d'actes d'intimidation, de harcèlement ou de discrimination fondée sur le sexe ou l'orientation sexuelle au sein de la GRC depuis 1974. Vingt mille femmes ayant travaillé pour la GRC sont donc admissibles.

Les femmes ont encore plus de trois mois pour se manifester et ainsi profiter des fonds débloqués.

«Nous ne pouvons pas être certains que toutes les personnes qui ont ouvert un dossier vont en fait déposer une plainte, a déclaré Guy Versailles, porte-parole de Bastarache. Tout le monde peut aller [en ligne] et ouvrir un dossier. Il peut y avoir des gens qui sont simplement curieux au sujet du processus, il peut y avoir des journalistes qui ont essayé le système pour comprendre comment cela fonctionne.»

Des 353 plaintes formellement déposées sur le bureau de l’ancien juge de la Cour suprême, 72 ont mené à une décision, mais les montants accordés, qui vont de 10 000 à 220 000 $, n’ont pas été dévoilés.

«À la fin du processus, un rapport complet avec les détails de tout ce qui a été attribué sera produit.»