/lifestyle/pleinsfeuxsurquebec
Navigation

La Bolduc, le film

Debbie Lynch White
Coutoisie Julie Artacho Debbie Lynch White

Coup d'oeil sur cet article

En attendant la sortie officielle du film La Bolduc, l’équipe de Tandem a divulgué la semaine dernière la trame sonore.

C’est à travers la voix de Debbie Lynch-White que revit la toute première chansonnière qui a conquis le Québec à la fin des années 1920 et dans les années 1930, alors que la population était plongée dans la crise économique. L’interprète revisite les succès qui ont hissé La Bolduc au rang d’icône.

Rappelons que Mary Rose Anna Travers, alias La Bolduc, est une auteure-compositrice-interprète québécoise qui est née à la fin du 19e siècle à Newport. Par ses chansons pleines d’entrain et d’humour, elle a insufflé de l’optimisme dans les foyers du Québec plongé dans la crise économique. Elle s’est distinguée par sa langue simple, celle du peuple, et par ses refrains turlutés. On se souviendra de succès Ça va venir découragez-vous pas, J’ai un bouton sur la langue, Sans travail et La grocerie du coin, notamment.

Réalisé par François Bouvier, qui nous a notamment livré Paul à Québec, La Bolduc raconte le parcours de Mary Travers, qui a sorti sa famille de la misère en chantant. Dans un scénario signé Frédéric Ouellet, cette production fort attendue nous offre une incursion dans le Québec des années 1930, avec, en trame de fond, la crise économique, les débuts de la lutte pour la défense des droits de la femme et les us et coutumes des familles du Québec de l’époque. Debbie Lynch-White évolue aux côtés d’acteurs qui jouissent de la cote d’amour du public, dont Émile Proulx-Cloutier, Bianca Gervais, Rose-Marie Perreault, Mylène Mackay, Yan England, Serge Postigo, Germain Houde, Paul Doucet et Luc Senay.

À voir au printemps 2018.