/entertainment/radio
Navigation

[AUDIO] «Les radios ont fait campagne contre moi», dit Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’il était de passage dans la métropole, Régis Labeaume a affirmé que les radios de Québec avaient fait campagne contre lui lors des dernières élections municipales.

Le maire de Québec a émis ces propos dans l’émission de Paul Arcand, jeudi matin, sur les ondes du 98,5 FM.

«Les partisans de l’auto ont fait campagne. Les radios ont fait campagne contre moi, puis ils ont eu 27 %. Alors, ils ont perdu eux autres aussi. Moi, c’est simple, j’ai été très clair avec tout le monde. Je vais tout faire pour bâtir et financer un réseau de transport collectif moderne structurant. C’est mon mandat, je l’ai dit pendant l’élection et on va le livrer dans le prochain quatre ans. Évidemment, on va encore rencontrer beaucoup de résistance, mais un moment donné, il y a des limites. Il faut faire ce qui est nécessaire pour l’avenir de cette ville-là», a-t-il déclaré, en faisant référence au pourcentage des votes obtenus par Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, dans la course à la mairie.

Arcand désirait savoir comment Labeaume allait faire face aux problèmes de circulation et quelle approche, autre que la voiture, il allait développer, tout en considérant les «partisans de l’automobile».

La conversation a par la suite migré vers le retour éventuel des Nordiques. Régis Labeaume a soutenu qu’il avait encore bon espoir de voir une équipe de la Ligue nationale de hockey dans la Vieille Capitale.