/news/politics
Navigation

François Legault promet d’aider les parents qui font plus d’enfants

Une hausse de la natalité aiderait l’économie, en plus de protéger l’identité québécoise, dit-il

POL-CONSEIL GÉNÉRAL DE LA CAQ
Photo Agence QMI, Audré Kieffer «La taille de la population au Québec, c’est important pour défendre son identité», a dit le chef de la CAQ, François Legault, dimanche à Sherbrooke.

Coup d'oeil sur cet article

Un gouvernement de la CAQ donnerait un répit financier aux parents qui décident d’avoir plus d’enfants, promet François Legault.

«On va mettre plus d’argent dans le portefeuille des parents qui veulent un deuxième ou un troisième enfant, parce que le gouvernement de la CAQ va être le gouvernement des familles», a lancé le chef de la CAQ lors du discours de clôture du Conseil général de sa formation politique dimanche.

Plus de 600 militants caquistes – galvanisés par les sondages qui placent leur formation en tête des intentions de vote – étaient venus entendre François Legault à Sherbrooke.

Pas de bébé-bonus

En point de presse après son discours, François Legault a précisé que la mesure sera différente du programme «bébé-bonus» du gouvernement Bourassa, qui accordait un montant fixe pour chacun des trois premiers enfants.

«On ne s’oriente pas sur un bonus, on s’oriente vers des montants qui seraient récurrents», dit le chef caquiste. La mesure sera financée par une meilleure efficacité de l’appareil gouvernemental, ajoute-t-il.

Identité

En plus de stimuler la croissance économique, une hausse de la natalité contribuerait à préserver l’identité québécoise dans la fédération canadienne. «La taille de la population au Québec, c’est important pour défendre son identité», dit François Legault.

Toutefois, la préservation de l’identité québécoise passe aussi par «une immigration réussie», ajoute-t-il. «Quand il y a des immigrants qui arrivent ici, qu’ils adoptent notre culture, qu’ils adoptent nos valeurs, qu’ils adoptent notre langue : ça aussi, ça aide notre démographie», affirme-t-il. 

À Québec, le premier ministre Philippe Couillard a tourné en dérision la proposition de la CAQ. «C’est une autre affaire du siècle dernier ça, a-t-il lancé. C’est quoi la prochaine étape? Les curés de la CAQ vont faire la visite paroissiale?»

Interpellé à savoir si ses mesures pourraient inciter les femmes à rester à la maison, François Legault affirme que le défi consiste à «trouver un équilibre» afin d’aider les familles sans nuire à la participation des femmes au marché du travail. 

Hommage à Jean Allaire

Par ailleurs, la CAQ a rendu hommage au cofondateur de l’ADQ, Jean Allaire, dimanche matin. Les deux partis ont fusionné en 2012.

Lorsque François Legault est monté sur scène pour féliciter Jean Allaire, le député Jean-François Roberge a commenté : «J’ai comme l’impression qu’on vient d’assister au passage du flambeau».

Le chef de la CAQ, François Legault, et le cofondateur de l’ADQ, Jean Allaire
Photo Agence QMI, AUDRÉ KIEFFER
Le chef de la CAQ, François Legault, et le cofondateur de l’ADQ, Jean Allaire