/news/education
Navigation

Une école transformée en fleuve St-Laurent à Rimouski

Les murs et les casiers de l’école primaire située à Rimouski sont devenus un livre ouvert sur le fleuve St-Laurent.
Photo Courtoisie Les murs et les casiers de l’école primaire située à Rimouski sont devenus un livre ouvert sur le fleuve St-Laurent.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Des élèves d’une école primaire du Bas-Saint-Laurent ont peint les murs et les casiers des trois étages de leur école de baleines, oiseaux, poissons et plantes marines, ce qui leur permet de tout savoir sur le fleuve St-Laurent.

Les murs et les casiers de l’école primaire située à Rimouski sont devenus un livre ouvert sur le fleuve St-Laurent.
Photo Courtoisie

Les élèves apprennent tout sur le fleuve. Ils ont fait des recherches sur le poisson ou le mammifère marin qu’ils devaient peindre. Ils ont préparé des kiosques scientifiques, sur le fou de Bassan et les algues marines, par exemple. Ils parlent du fleuve dans pratiquement toutes les matières.

«Nous étions déjà une école «bleue», donc le fleuve prenait beaucoup de place», dit l’enseignante de 4e-5e année à l’école Du-Grand-Pavois-Sainte-Agnès, Johanne Savard.

L’établissement est d’ailleurs situé à quelques pas du fleuve, à Rimouski. Plusieurs parents des 420 jeunes de la maternelle à la sixième année occupent un métier en lien avec le fleuve, comme des biologistes.

Projet colossal

Le projet colossal de faire de l’école un livre ouvert sur le St-Laurent a débuté durant l’année scolaire 2015-2016. Il est en voie d’être terminé avec les fonds marins à peindre au sous-sol.

Les murs et les casiers de l’école primaire située à Rimouski sont devenus un livre ouvert sur le fleuve St-Laurent.
Photo Courtoisie

«On leur fait rencontrer des spécialistes, on les éduque sur les comportements qui favorisent le fait que l’on prenne soin de notre fleuve, vraiment ils sont très motivés et informés, c’est beau à voir», dit la professeure.

Les illustrations qui comprennent des milliers d’espèces représentent la biodiversité du Saint-Laurent, l’histoire, la géographie et les enjeux environnementaux. À l’intérieur de l’école, c’est comme si on se trouvait à bord d’un bateau en plein milieu du fleuve.

Talents d’artistes

Les jeunes eux-mêmes ont participé à peindre les murales grandeur nature, sous la supervision constante d’artistes professionnels, Caroline Jacques et Gervais Bergeron, qui assuraient aussi la création et la finition.

Les murs et les casiers de l’école primaire située à Rimouski sont devenus un livre ouvert sur le fleuve St-Laurent.
Photo Courtoisie

Ils ont découvert des jeunes qui présentaient d’impressionnants talents artistiques.

Les murs et les casiers de l’école primaire située à Rimouski sont devenus un livre ouvert sur le fleuve St-Laurent.
Photo Courtoisie

«Leurs capacités techniques m’ont vraiment impressionnée. On leur donnait un atelier de peinture au départ et ils sortaient dans le corridor pour peindre chacun trois fois dans l’année. C’est un projet de fou, très colossal et qui donne un superbe résultat», constante Caroline Jacques, une artiste elle-même passionnée par tout ce qui touche le fleuve.

Une fois les illustrations terminées, l’éducation sur le fleuve continuera pour les prochains élèves qui fréquenteront l’école.

Les murs et les casiers de l’école primaire située à Rimouski sont devenus un livre ouvert sur le fleuve St-Laurent.
Photo Courtoisie

Le projet St-Laurent est finaliste pour gagner 4000 $ et la visite de David Suzuki à l’école. Il est possible de voter jusqu’au 3 décembre au https://fr.davidsuzuki.org/passez-a-laction/prix-action/.