/finance/pme
Navigation

Trouver l’énergie hors d’Hydro

Une jeune professionnelle renonce à la sécurité de l’emploi pour se lancer en affaires avec passion

Geneviève Desautels
Photo Pierre-Paul Poulin Geneviève Desautels se définit comme une spécialiste en développement du leadership authentique qui repose sur la conscience de soi.

Coup d'oeil sur cet article

Geneviève Desautels croque la vie à pleines dents, surtout depuis qu’elle a dit « bye bye boss » pour prendre le contrôle de sa destinée.

Après 9 ans chez Hydro-Québec, Geneviève Desautels a fait le saut dans le privé. En 2013, elle a fondé UniVers Interactif et, en 2016, a cofondé Amplio Stratégies pour aider les PME à croître grâce à une approche différente.

« En quittant Hydro-Québec, je me suis donné un an pour faire le même salaire. Il fallait que ça marche », a-t-elle confié au Journal.

Au terme d’une longue réflexion, elle a choisi de renoncer à la sécurité de l’emploi, à un fonds de pension parmi les plus généreux au pays et à un salaire dans les six chiffres.

Diplômée en relations industrielles, Mme Desautels était consultante en management pour la société d’État. Outre son baccalauréat, elle détient un MBA, une accréditation de coach professionnelle, elle est professeure de yoga certifiée et musicienne par surcroît.

Faire le bon choix

« Ce qui a motivé mon départ, c’est quand j’ai réalisé que ma vie paraprofessionnelle prenait plus de place que ma vie professionnelle », raconte la mère de deux enfants.

« Pour aligner la tête et le cœur, il m’a fallu un an et demi de réflexion. On a beau vouloir, il faut que ce soit rentable. C’est un domaine qui me passionne et qui correspond à mes forces. J’avais aussi le réseau de contacts et la notoriété pour le faire. »

Mme Desautels passe beaucoup de temps à faire du coaching auprès de gestionnaires et entrepreneurs afin de les aider à passer de la parole aux actes.

Selon elle, le principal obstacle des entrepreneurs, qui sont à la base des professionnels, c’est de ne pas passer suffisamment de temps à faire du développement des affaires.

« On devient très bon dans ce que l’on fait, mais on oublie que, maintenant, notre principale tâche comme entrepreneur c’est de gérer une entreprise », dit-elle.

Elle est aussi auteure de plusieurs livres sur le coaching. Elle travaille déjà sur son prochain ouvrage, qui va intéresser les femmes.

Prochain livre

« Mon prochain livre va être sur le leadership au féminin. C’est un sujet qui me touche. Je ne sais pas si c’est plus difficile pour une femme, mais souvent on a le syndrome de l’imposteur. »

Elle avoue qu’elle travaille maintenant beaucoup plus d’heures que lorsqu’elle était chez Hydro-Québec.

« Ça ne se compare même pas ! Mais, je suis tellement passionnée. Je travaille tellement en lien avec ce que j’aime. J’ai l’impression de faire une différence et de donner un sens à tout ce que je fais. »

Pendant son parcours, Mme Desautels, 44 ans, n’a jamais regretté son choix. Elle reconnaît toutefois qu’elle a dû faire abstraction de certains commentaires.

« Il faut accepter que ce n’est pas tout le monde qui sera d’accord avec notre choix, surtout quand on quitte une job chez Hydro. Pas besoin de vous dire que mes parents ne comprennent pas encore, sept ans plus tard. J’ai lâché prise. Ils m’aiment pareil et je les aime pareil ! »

Son parcours

  • 1995 BAC en relations industrielles
  • 2001-2010  consultante en management chez Hydro-Québec
  • 2013 Elle fonde UniVers Interactif inc.
  • 2016  Elle fonde avec un partenaire Amplio Stratégies

UNE DE MES MEILLEURES DÉCISIONS

« Avoir investi du temps et de l’énergie à développer ma confiance en moi avant de me lancer en entrepreneuriat. »

UNE DE MES PIRES DÉCISIONS

« Faire confiance aux gens qui vous promettent des succès rapides sans trop d’efforts. C’est tentant de tourner les coins ronds, mais les résultats sont non durables. »