/sports/others
Navigation

Du ski de fond gratuit pour les jeunes à Lac-Beauport

Le centre Les Sentiers du Moulin s’associe au GDPL pour un nouveau projet hivernal

Trois jeunes skieurs, Noémie, Mathias et Juliette, posent en compagnie de Pierre Lavoie et Hugues Fournel.
Photo Jean-François Desgagnés Trois jeunes skieurs, Noémie, Mathias et Juliette, posent en compagnie de Pierre Lavoie et Hugues Fournel.

Coup d'oeil sur cet article

Le centre Les Sentiers du Moulin se joint au nouveau projet hivernal du Grand défi Pierre Lavoie, ce qui permettra aux enfants des écoles primaires de la région de Québec de bénéficier gratuitement d’équipements et des pistes pour la pratique du ski de fond.

Tel que l’avançait le collègue Alain Bergeron récemment, la station de plein air du Lac-Beauport fait partie de la quinzaine de centres à travers la province qui ont adhéré à l’initiative de « La petite expé » du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL) dont l’ambassadeur n’est nul autre qu’Alex Harvey. Le programme sera aussi soutenu par la contribution financière de 20 000 $ de la Caisse Desjardins de Charlesbourg, a-t-il été annoncé mercredi.

« Quand on donne les outils aux jeunes, on est capables de les faire bouger [...] Vous avez un endroit exceptionnel pour faire bouger les jeunes et les enfants méritent qu’on leur donne ces outils. Il faut juste s’en préoccuper », a lancé M. Lavoie dans les locaux de la station.

Cette initiative aux Sentiers du Moulin s’inscrit dans la relance du centre, qui sera dorénavant dirigé par le canoéiste Hugues Fournel, épaulé par un conseil formé de citoyens. À l’aube d’une première saison hivernale dans ses nouvelles bottes, l’olympien des Jeux de Londres et Rio a salué cette contribution inespérée.

« Immense »

« C’est immense. J’ai grandi dans le sport, pas juste dans le canoë-kayak, et le ski de fond était un sport pilier. Ce qui est important, c’est la gratuité pour les jeunes. J’ai été chanceux plus jeune d’avoir de l’équipement, mais ce n’est pas tout le monde qui a cette chance.

Ça va faire une différence grandiose et Pierre m’a dit de me préparer, car ce sera un heureux problème. Ça va attirer beaucoup de monde au Lac-Beauport. On s’est préparés à cela en gardant le chalet [d’accueil] pour les jeunes », a souligné Fournel.

À l’instar de l’ensemble des huit stations de la Sépaq, Duchesnay est l’autre endroit dans la région de Québec qui s’associe à Pierre Lavoie dans le cadre de ce projet. La participation du champion du monde de la discipline a été applaudie par l’initiateur du GDPL.

« On a la chance d’avoir un ambassadeur incroyable en Alex Harvey. Ça passe une fois aux 30 ans. Son père a passé avant lui et on ne sait pas qui sera le prochain. Il amène de l’intérêt envers le ski de fond, les écoles s’en servent et les jeunes veulent essayer ce sport-là. C’est une combinaison gagnante. Le but, ce n’est pas d’avoir des Alex Harvey, mais des jeunes qui bougent durant l’hiver », a rappelé le triathlonien, lui-même un fervent de ski de fond.

Nouveaux vélos

Le centre en a aussi profité pour dévoiler un partenariat avec Louis Garneau Sports, qui offrira une trentaine de vélos de type fat bike en location pour l’hiver, en plus d’une aide de 75 000 $ de la municipalité de Lac-Beauport pour l’achat d’une nouvelle dameuse.