/news/provincial
Navigation

Vandalisme au Colisée Pepsi

Une porte vitrée et deux fenêtres ont dû être remplacées mercredi matin au Colisée Pepsi après avoir été brisées par un ou des vandales.
Photo courtoisie Une porte vitrée et deux fenêtres ont dû être remplacées mercredi matin au Colisée Pepsi après avoir été brisées par un ou des vandales.

Coup d'oeil sur cet article

Des actes de vandalisme ont été commis au Colisée Pepsi alors que des employés municipaux ont été forcés de remplacer les vitres de certaines portes d’entrée de l’établissement.

Une porte vitrée et deux fenêtres ont dû être remplacées mercredi matin après avoir été brisées par un ou des vandales. «Il y a eu du vandalisme sur une porte. On a essayé de forcer la porte, ce qui a fait éclater la fenêtre», a expliqué le porte-parole de la Ville de Québec, David O’Brien.

Une porte vitrée et deux fenêtres ont dû être remplacées mercredi matin au Colisée Pepsi après avoir été brisées par un ou des vandales.
PHOTO D'ARCHIVES, JEAN-FRANCOIS DESGAGNÉS

Aucun dommage n’a toutefois été remarqué à l’intérieur du Colisée, ce qui laisse croire que le ou les vandales n’ont jamais pénétré dans l’édifice. «C’est seulement au niveau de la porte à l’extérieur», précise le porte-parole.

L’édifice, ancien domicile des Nordiques et des Remparts, est fermé définitivement depuis le 14 septembre 2015. Une rumeur selon laquelle le populaire groupe U2 y tiendrait des répétitions en 2018 a circulé au cours des derniers mois, mais n’a toujours pas été confirmée.

Gestes déplorables

La Ville dit déplorer ces gestes de vandalisme qui occasionnent des coûts et mobilisent des équipes d’employés municipaux. «On déplore ces gestes, que ce soit là ou sur n’importe quel autre équipement municipal. Ce sont des choses qui sont inacceptables et nous faisons appel au civisme des gens», affirme M. O’Brien.