/entertainment/tv
Navigation

«Face au mur»: des nouveautés québécoises

Maripier Morin
Photo Agence QMI, Dario Ayala Maripier Morin

Coup d'oeil sur cet article

Adaptation québécoise du jeu télé à succès «The Wall» diffusé aux États-Unis, l'émission «Face au mur» qui sera offerte à TVA dès le 23 janvier comptera sur plusieurs nouveautés.

Doté d'une hauteur de 39 pieds (la taille d'un immeuble de quatre étages), l'immense décor de ce rendez-vous combinant stratégie, culture générale et hasard bénéficiera des améliorations du réalisateur Jean-Marc Létourneau.

Une caméra-robot a notamment été placée sur un rail au plafond afin de faire ressentir davantage le stress associé aux duos qui tentent d'amasser plus d'un million de dollars.

«L'avantage de cette caméra, c'est qu'elle voit bien les balles tomber en contre-plongée. Ça donne l'effet d'être dans le mur, un effet de tension que les Américains n'avaient pas», a précisé le réalisateur jeudi.

Une autre caméra entoure le mur et donne accès aux gens quand ils déposent des balles. À cela s'ajoutent 20 écrans LED posés dans le plancher dans le but d'obtenir plus de lumière et de créer le reflet du mur, dont l'imposante structure a pris forme ici même, au Québec, grâce à la compagnie Scène Éthique.

Le défi de Maripier

Pour la première fois aussi, l'animation de ce jeu adapté dans plus de 10 pays (dont plusieurs en Europe) a été confiée à une femme. Maripier Morin est d'ailleurs bien consciente du rôle qu'elle aura à jouer.

«Je suis une personne très empathique et excessivement émotive, a-t-elle avoué. Mon grand défi, ça va être de ne pas me laisser envahir pas mes émotions parce qu'il faut que je reste en contrôle de la "game", de tout ce qui se passe. Si je me mets à brailler quand ils perdent tout, c'est la catastrophe.»

Maripier Morin
Photo Agence QMI, Dario Ayala
Maripier Morin

 

Selon elle, c'est une tout autre Maripier que celle qui anime un talk-show à Z qu'on verra à TVA.

«Maripier de "Face au mur" ressemble beaucoup plus à Maripier l'actrice. Il y a un côté qui est beaucoup plus posé, plus solennel. Même dans la voix, c'est très différent», a-t-elle ajouté.

Des inspirations?

«Face au mur» cherchera à récompenser et changer la vie de «gens d'exception» qui font de bonnes actions. Avec cette émission, l'animatrice souhaite créer «un effet domino».

«Quand je vois les duos qu'on a, qui font des collectes de fonds, qui coupent la poire en 10 pour essayer que tout le monde puisse en avoir un morceau, j'ai le goût que les gens à la maison se disent "OK, moi aussi je vais me retrousser les manches et faire ma part"», a précisé Maripier Morin.

Un premier duo tentera sa chance «Face au mur» le mardi 23 janvier prochain, à 19 h, sur les ondes de TVA.