/opinion/columnists
Navigation

Jérusalem: DANGER

Coup d'oeil sur cet article

La complexité de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par Donald Trump et le déménagement de l’ambassade américaine laissent perplexe.

Je suis à la fois pour et contre ce geste d’éclat. Mais comme ce n’est ni possible ni souhaitable, je devrai me faire une idée à la fin de cette chronique.

Contre parce qu’en politique internationale, les coups d’éclat se terminent, la plupart du temps, mal. Le risque d’embrasement du monde musulman est terrifiant.

Pour parce que cette décision reflète la réalité. Jérusalem est la capitale d’Israël. Le siège du gouvernement, la Knesset, la Cour suprême, les ministères, les résidences du président et du premier ministre et les grandes instances administratives s’y trouvent depuis 1949.

Contre parce que toute alliance Trump-Netanyahou sent le soufre. L’écrivain Amos Oz, la conscience d’Israël, exprimait en 2015 sa crainte de voir l’alliance États-Unis-Israël remplacée par un pacte entre l’extrême droite américaine et l’extrême droite israélienne. Nous y sommes.

Entre espoir et réalité

Pour parce que Jérusalem appartient à l’humanité et que l’humanité peut faire confiance à Israël pour respecter et protéger ses sites chrétiens et musulmans. La destruction des bouddhas de Bamyan, des ruines de Palmyre, du musée de Mosul, de Nimrod en Libye, d’églises chrétiennes en Égypte, des mausolées de Tombouctou démontre que des fanatiques musulmans sont prêts à pulvériser les trésors de l’humanité qu’ils associent aux « infidèles ».

Pour parce que le monde entier n’a rien dit quand l’UNESCO a récemment déclaré le quartier juif de Jérusalem, y compris le Mur des Lamentations, « territoire palestinien occupé ».

Contre, en mémoire des premiers sionistes, farouchement laïques, qui ne voulaient pas d’une ville sainte comme capitale. Ils préféraient Tel-Aviv.

Pour ou contre ? Dans un monde moins fou, pour. Aujourd’hui, contre. Les conséquences sont trop dangereuses pour des gains présentement impossibles à détecter.