/news/currentevents
Navigation

Le SPVQ demande l'aide de la population pour retrouver un sexagénaire disparu depuis un an

Le mystère persiste autour de la disparition de Gaétan Roy, 63 ans, de Québec, qui remonte à plus d’un an.
Photo courtoisie SVPQ Le mystère persiste autour de la disparition de Gaétan Roy, 63 ans, de Québec, qui remonte à plus d’un an.

Coup d'oeil sur cet article

Les proches de Gaétan Roy sont rongés par l’inquiétude, alors que l’homme de 63 ans a quitté son domicile de Québec sans rien dire, il y a un peu plus d’un an. Ils implorent l’homme de donner des nouvelles, s’il est toujours en vie.

Le jour de sa disparition, le sexagénaire a quitté son domicile de Beauport le 2 octobre 2016 avec un gros sac à dos de style expédition, à pied. L’amoureux de la nature n’a plus donné de nouvelles.

Un seul indice permet de croire que M. Roy s’est rendu dans l’Ouest canadien. « Des transactions, qui remontent à 2016, ont été faites à Calgary. Après, plus rien », se désole Noellie Blanchette, la demi-sœur du disparu.

Amoureux de la nature

L’espoir de retrouver M. Roy en vie s’amenuise chez ses proches, mais le fait qu’il soit parti avec un bagage et qu’il se soit rendu à Calgary leur permet de croire qu’il est toujours vivant. L’homme a de la famille dans cette région du pays et il adore se balader dans ses nombreux parcs régionaux, qu’il connaît très bien.

« Il est un très grand voyageur et il a déjà été routier. L’Ouest, il a toujours aimé ça et il est près de la nature », poursuit Mme Blanchette.

M. Roy avait aussi un lot, en Gaspésie, sur lequel il avait construit un petit chalet de fortune. « Il passait ses étés là-bas et après, il revenait vivre ici, à Québec », souligne Mme Blanchette.

Les proches du disparu ne peuvent s’empêcher de penser au pire, comme il avait des idées noires. « À l’intérieur, ça n’allait pas », laisse-t-elle tomber, la voix nouée par l’émotion.

Elle ajoute qu’il était aussi un homme solitaire. « Il n’aimait pas qu’on lui passe des commentaires ou que l’on fasse des mises au point. C’était un homme fuyant », évoque Mme Blanchette.

Après son départ, M. Roy aurait pu se déplacer en autobus, en train ou solliciter du transport pour aller dans l’Ouest ou dans le secteur de la Baie-des-Chaleurs en Gaspésie.

Ses proches l’implorent de donner signe de vie. « Il n’a pas donné de nouvelles à sa fille, qui vit aux États-Unis, ni à son ex-conjointe, ni à sa famille de Calgary », poursuit Mme Blanchette, étouffée par les sanglots.

« Qu’il nous fasse un coucou, à nous ou en passant par la police. S’il ne veut plus nous parler, on va respecter ça, mais qu’il nous dise qu’il va bien. On se morfond d’inquiétude », dit-elle en terminant.

Gaétan Roy, 63 ans

  • 5’6” (1,69 m)
  • 260 lb (118 kg)
  • Cheveux gris
  • Barbe grise
  • Yeux bruns
  • Veste à carreaux rouge et noire
  • Jean bleu (il est possible qu’il soit habillé d’une autre façon)