/news/provincial
Navigation

Troisième lien: Lehouillier se félicite de la portée de l'appel d'offres

«On a toujours dit qu’il faut travailler sur trois fronts: les axes routiers à améliorer à très court terme, l’amélioration du transport en commun et le troisième lien, a soutenu Gilles Lehouillier.
Photo d'archives Stevens LeBlanc «On a toujours dit qu’il faut travailler sur trois fronts: les axes routiers à améliorer à très court terme, l’amélioration du transport en commun et le troisième lien, a soutenu Gilles Lehouillier.

Coup d'oeil sur cet article

Le maire Gilles Lehouillier s’est félicité de constater que l’appel d’offres lancé cette semaine par le gouvernement du Québec aura une portée plus large que la seule mise en place d’un troisième lien.

«On a toujours dit qu’il faut travailler sur trois fronts : les axes routiers à améliorer à très court terme, l’amélioration du transport en commun et le troisième lien, a soutenu M. Lehouillier jeudi matin, en marge d’un point de presse. C’est logique qu’on ratisse large.»

D’ici 2020, les professionnels choisis par le ministère des Transports devront analyser et envisager plusieurs autres solutions au problème de la congestion routière, outre l’éventuel troisième lien.

Un portrait complet de la situation leur sera commandé. Il leur sera notamment demandé de se pencher sur «l’optimisation des liens existants» comme le pont Pierre-Laporte et le pont de Québec.