/news/politics
Navigation

Libre-échange avec la Chine: «nous n’avons jamais eu d’illusion», dit Trudeau

Justin Trudeau et Li Keqiang
Photo AFP Justin Trudeau et Li Keqiang

Coup d'oeil sur cet article

Au terme d’un voyage officiel où il n’a pas su faire débloquer les discussions sur le libre-échange, Justin Trudeau a affirmé jeudi n’avoir jamais entretenu «d’illusion» sur la signature rapide d’une entente avec la Chine.

«Nous devons nous assurer que les retombées d’une entente seront positives. Je suis content d’avoir continué à bâtir la relation avec la Chine et des discussions que nous avons eues. Mais nous n’avons jamais eu l’illusion que ça serait rapide et facile», a dit Justin Trudeau en point de presse avant de prendre un vol pour rentrer au pays.

En début de semaine, M. Trudeau avait tenté de pousser plus loin les «pourparlers exploratoires» qui ont lieu depuis plus d’un an avec le régime communiste afin d’entamer des négociations formelles sur une entente de libre-échange entre les deux pays.

Sa rencontre avec le premier ministre Li Keqiang, lundi à Pékin, ne s’est toutefois pas soldée par une annonce. Un point de presse conjoint prévu avec son homologue chinois a même été annulé.

Justin Trudeau a précisé qu'il souhaitait un accord progressiste, avec des chapitres sur l’environnement et l’égalité des genres, ce à quoi la Chine ne semble pas prête à s’engager.

Malgré tout, le Canada espère encore devenir le premier pays du G7 à signer une entente de libre-échange avec la Chine. «En matière de commerce, la Chine représente l’avenir, avec plus d’un milliard de clients potentiels avec qui faire affaire», a déclaré mercredi le premier ministre lors d’une allocution au forum mondial Fortune, dans la ville de Guangzhou. Il y a passé les deux dernières journées de son voyage à rencontrer des gens d’affaires.

Une entente de libre-échange avec la Chine permettrait entre autres au Canada de diversifier ses occasions d’affaires dans le contexte de négociations difficiles sur l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) avec les États-Unis et le Mexique.

Le premier ministre a rencontré cette semaine plusieurs hauts dignitaires du Parti communiste. Il s’est entretenu mardi avec le président chinois, Xi Jinping, ainsi qu’avec le président du comité permanent de l'Assemblée nationale populaire, Zhang Dejiang.

Mercredi, M. Trudeau a également participé à une commémoration de la tuerie de l’École polytechnique au consulat canadien.

Dans le cadre de l’Année du tourisme Canada-Chine 2018, le Canada a annoncé une entente avec le populaire réseau social Weibo afin d’avoir accès à des données qui permettront de mieux promouvoir le pays auprès des internautes chinois.