/sports/soccer
Navigation

Le cœur du guerrier

Seattle Sounders v Houston Dynamo - Western Conference Finals - Leg 1
Photo d'archives, AFP Clint Dempsey (à gauche)

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Un an après avoir vu son équipe célébrer au BMO Field, impuissant devant le scénario de 120 minutes qu’il avait observé depuis les lignes de côté, Clint Dempsey vivra enfin son grand moment. Il participera à sa première finale de la Coupe MLS.

À l’automne 2016, le grand attaquant avait subi deux chirurgies au cœur visant à rétablir son rythme cardiaque. Cette mésaventure aurait pu signifier la fin de la glorieuse carrière de l’Américain.

« C’était tellement difficile de voir les gars sur le terrain sans être en mesure de batailler avec eux, s’est-il remémoré hier en conférence de presse. J’étais très nerveux tout au long du match. Et surtout en tirs de barrage. »

Il avait pu célébrer la conquête de la Coupe MLS avec ses coéquipiers, mais comme tout fier athlète, il aurait préféré la vivre sur le terrain dans le feu de l’action. « J’ai au moins pu ramener la coupe à Seattle, a-t-il relaté avec un léger sourire en coin. Cette fois, j’ai l’opportunité de jouer et de la gagner. »

Depuis le début de la saison, l’attaquant des Sounders de Seattle ne cesse de répéter qu’il va bien, qu’il ne ressent plus les contrecoups des interventions cardiaques. Il lui aura fallu du temps avant qu’il n’efface les craintes de ses pensées, autant à l’entraînement qu’en situation de match qu’au repos. Il n’y pense plus depuis belle lurette. N’en demeure pas moins qu’il est peu loquace à ce sujet.

Chasser les doutes

« C’est toujours effrayant d’avoir des problèmes au cœur, a-t-il raconté. On ne sait jamais si on peut revenir au jeu après deux chirurgies cardiaques. »

Dempsey a reçu une réponse claire de son organisme après avoir reçu le feu vert des médecins des Sounders. Quand il a vu que ses coéquipiers connaissaient un lent début de campagne, il a élevé la barre. À l’âge de 34 ans, il a disputé sa deuxième meilleure saison en carrière.

« J’ai rapidement vu que j’étais resté compétitif et que je pouvais garder un haut rythme de jeu, a-t-il souligné. J’ai donc gagné en confiance et pris pleinement plaisir à jouer. Je suis très fier de ce que j’ai accompli. »

La MLS l’a d’ailleurs récompensé du titre du plus grand retour de l’année il y a un mois. Le guerrier texan n’a pas dit son dernier mot. Il veut couronner cette saison en soulevant la coupe après 90 ou 120 éreintantes minutes de jeu.


► Près de 2,4 millions de Canadiens âgés de 20 ans ou plus vivent avec une cardiopathie, selon les statistiques. Les maladies du cœur sont aussi la deuxième cause de décès au pays.