/sports/football/rougeetor
Navigation

Dansereau-Leclerc opte pour le Rouge et Or

Antoine Dansereau-Leclerc aura l'occasion de se battre pour le poste de retourneur partant au prochain camp d'entraînement.
Photo Courtoisie François Pépin Antoine Dansereau-Leclerc aura l'occasion de se battre pour le poste de retourneur partant au prochain camp d'entraînement.

Coup d'oeil sur cet article

Antoine Dansereau-Leclerc poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

Le demi inséré et retourneur du campus Notre-Dame-de-Foy a fait connaître sa décision, vendredi, après avoir effectué des visites auprès de cinq formations intéressées à ses services.

« Ultimement, mon choix s’est fait entre Laval, McGill et Concordia, a mentionné Dansereau-Leclerc. À Laval, j’ai vraiment cliqué avec mon entraîneur de position Guillaume Rioux. C’est l’endroit où j’estime que je pourrais le mieux me développer pour devenir le meilleur joueur possible. Je pourrai compétitionner avec les meilleurs. »

Dansereau-Leclerc a aussi visité les Carabins de l’Université de Montréal et les Gryphons de Guelph.

Un autre aspect a pesé dans la décision du receveur natif de Longueuil.

« Il y a plusieurs autres joueurs qui sont en mesure d’effectuer le travail, dont Jonathan Breton-Robert, mais j’aurai l’opportunité de me battre pour le poste de retourneur partant avec le départ d’Antony Dufour, a-t-il raconté. Je devrai travailler et il n’y a rien d’acquis, mais il y a une opportunité à combler. »

« J’aime me retrouver avec le ballon dans l’espace pour faire rater des adversaires, d’ajouter le receveur de 5 pi 8 po et 170 livres. Comme retourneur, je me retrouve exactement en position où j’aime être. C’était ma première saison comme retourneur à CNDF et les choses se sont bien passées, mais j’ai occupé ce rôle dans le scolaire à Jacques-Rousseau où je jouais partout. »

Ressemblances avec Rioux

Il ne faut pas se surprendre que Dansereau-Leclerc et Rioux aient connecté aussi bien. Ancien demi inséré à Laval, Rioux s’est illustré comme retourneur.

« Nous avons les mêmes dimensions et le même numéro (11), a indiqué le futur étudiant en administration qui fera ses débuts universitaires à la session de janvier. Nous avons des traits qui se ressemblent. Il me reste à prouver si je peux être aussi bon que lui. »

Dansereau-Leclerc a terminé au premier rang dans le circuit collégial Division 1 sur les retours de dégagement avec des gains de 358 verges. Il a ajouté 487 verges sur les retours de botté d’envoi, ce qui lui a valu le deuxième échelon.