/misc
Navigation

Des commentateurs en série

Certains lecteurs envoient un billet d’opinion presque chaque jour au Journal

Marcel Perron, Douglas Beauchamp et Jocelyn Boily sont des habitués des colonnes du courrier des lecteurs du Journal de Québec.
Photo Stevens Leblanc Marcel Perron, Douglas Beauchamp et Jocelyn Boily sont des habitués des colonnes du courrier des lecteurs du Journal de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Ils sont tous à la retraite, ont des opinions et adorent écrire. Qu’ont en commun Henri Marineau, Jocelyn Boily, Douglas Beauchamp et Marcel Perron ? Depuis des années, ces quatre hommes de la région font parvenir des dizaines – voire des centaines – de textes chaque année au courrier des lecteurs du Journal.

Pour ces quatre habitués de la rubrique « Commentaires » publiée plusieurs fois par semaine dans les pages Opinions, commenter l’actualité par le biais d’une tribune comme celle qu’offre Le Journal de Québec fait véritablement partie de leur mode de vie, et ce, depuis de nombreuses années.

« Comme une poule qui pond des œufs »

« Tout ce qui m’intéresse, qui m’allume, bien je me mets là-dessus, et ça sort. Ça sort comme une poule qui pond des œufs », raconte Henri Marineau, qui fait parvenir des textes d’opinion au Journal depuis une dizaine d’années.

Le résident de Québec âgé de 70 ans écrit pratiquement chaque jour. « En politique, il se passe tellement de choses bizarres que c’est facile de trouver des sujets qui nous inspirent », souligne celui qui a longtemps enseigné le français au Collège Saint-Charles-Garnier.

S’ils assurent qu’il n’y a pas de compétition entre eux, reste que leur objectif est toujours d’être publié. Évidemment, l’espace étant limité et les textes reçus étant nombreux, il arrive fréquemment que ce ne soit pas le cas.

« Quand mon texte est publié, j’ai un très grand sentiment de satisfaction, acquiesce Jocelyn Boily au Journal. Des fois, quand mon idée n’a pas passé, je suis un peu fru, mais c’est pas grave ! », lance le citoyen de Québec de 72 ans, un habitué des périodes de questions au conseil municipal, qui explique avoir écrit « 1901 articles » depuis plus de 20 ans.

« Au moins, la moitié ont été publiés », rapporte le fonctionnaire (ingénieur forestier) à la retraite qui, comme ses comparses, envoie ses textes à différents médias afin d’augmenter ses chances de publication.

« De l’hygiène mentale »

À l’aube de ses 80 ans, Douglas Beauchamp ne s’en cache pas, écrire plusieurs fois par mois depuis une vingtaine d’années au courrier des lecteurs, « c’est de l’hygiène mentale ».

« Il faut se maintenir alerte, même si on avance en âge ! », dit le septuagénaire de Québec, un artiste peintre et enseignant à la retraite qui apprécie pouvoir « ajouter son grain de sel » aux débats grâce à cette tribune.

À l’instar de M. Beauchamp, Marcel Perron, un enseignant d’histoire et d’économie à la retraite de 69 ans, se prête à l’exercice régulièrement pour maintenir son « intellect éveillé », lui qui a toujours suivi de près l’actualité. « C’est une belle façon de s’exprimer sur différents enjeux », mentionne le résident de Neuville.

Foi de Jocelyn Boily, les commentaires publiés dans les pages Opinions ont leur lot de lecteurs. « C’est vraiment lu, j’ai des bons feedbacks », affirme celui qui estime avoir été publié à au moins 250 reprises dans Le Journal au fil des ans.

Selon eux, qu’est-ce qu’un bon commentaire pour le courrier des lecteurs ?

  • Un texte court et concis
  • Un titre accrocheur
  • Doit refléter une opinion partagée par d’autres

Les lecteurs qui souhaitent se prêter au jeu peuvent faire parvenir leurs commentaires en tout temps à : opinions@quebecormedia.com