/entertainment/shows
Navigation

Patrick Zabé et les idoles chantent Noël

Patrick Zabé et Mario Lirette, animateur du spectacle Le Noël des idoles, présenté demain au Grand Théâtre de Québec.
Photo Didier Debusschère Patrick Zabé et Mario Lirette, animateur du spectacle Le Noël des idoles, présenté demain au Grand Théâtre de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Zabé s’est produit durant sa carrière dans des cabarets, des festivals et des arénas. Il a rarement eu l’occasion de chanter dans des salles prestigieuses comme le Grand Théâtre de Québec. Ce qu’il fera mercredi en compagnie de Gilles Girard, Tony Massarelli, Michèle Richard, Jacques Salvail et Claude Valade, pour la toute première édition du Noël des idoles.

Un spectacle unique où ces artistes, qui étaient au sommet de leur popularité dans les années 60 et 70, chanteront les grands classiques des Fêtes et raconteront leurs Noëls d’enfance.

Atteint depuis 10 ans par la maladie de Parkinson, Patrick Zabé continue de monter sur les planches, comme il l’a fait avec La Tournée des idoles 2, où il a chanté dans une trentaine de villes au Québec.

« C’est un thrill et un kick que je ne pensais pas vivre à nouveau. C’est un beau cadeau que je reçois et qui m’a fait vivre beaucoup d’émotions. Ça m’a pogné une couple de fois », a laissé tomber l’homme derrière les succès Senor Météo et Agadou.

L’adrénaline et la passion pour ce métier lui permettent, précise-t-il, de fouler les planches avec une énergie surprenante, même si c’est quelque chose qui est exigeant physiquement.

« C’est beau de le voir aller. Il n’y a rien qui paraît et il n’arrête pas », a fait remarquer Mario Lirette, l’animateur du Noël des idoles.

Patrick Zabé a subi en janvier dernier une opération au cou afin soulager une compression cervicale liée à l’arthrose. Cinq semaines après cette intervention, il montait à nouveau sur les planches.

« Ça va très bien. Ça se replace et je prends du mieux, mais c’est long », a laissé tomber Patrick Zabé, qui portait, lors de cet entretien dans un café, pas très loin d’où il habite dans le quartier Saint-Roch, un chandail où on peut lire le mot Parkinson, avec un doigt d’honneur à la place de la lettre i.

Du son de qualité

Le chanteur avoue bénéficier de conditions tout à fait exceptionnelles avec les différents spectacles des idoles. Ce qui était loin d’être le cas, lorsqu’il était au sommet de sa popularité.

« Je n’ai jamais eu du son de cette qualité. C’est aussi bon que des sonorités de studio. Je suis gâté », a-t-il fait remarquer.

Patrick Zabé raconte qu’il s’est dépêché de choisir, avant Michèle Richard, ses chansons pour ce spectacle de Noël.

« Elle les auraient toutes prises », a-t-il laissé tomber en éclatant de rire.

Pour Mario Lirette, la recette d’un bon spectacle de Noël n’est pas très compliquée.

« Il faut que les artistes soient contents d’être sur la scène et que les gens soient heureux d’être là. C’est aussi simple que ça », a-t-il indiqué.

Le Noël des idoles est présenté mercredi à la salle Louis-Fréchette au Grand Théâtre de Québec.