/news/currentevents
Navigation

L’hôtel Priori et le Toast ravagés par les flammes

Vague de soutien pour les propriétaires de l’immeuble incendié

Coup d'oeil sur cet article

À une semaine de Noël, les hôteliers et restaurateurs voisins de l’hôtel Priori et du restaurant Toast ravagés par les flammes, lundi matin, prêteront main-forte aux propriétaires sinistrés en les aidant à relocaliser leurs clients.

À l’Auberge Saint-Antoine, on avait préparé des petits déjeuners pour les clients de l’hôtel touchés par l’incendie. Au dîner, le chef du restaurant Matto avait préparé des pizzas pour les employés touchés, alors qu’à l’Échaudé, on se disait prêt à recevoir des groupes pour Noël. « Nous sommes tous des amis ici dans le coin, il n’y a pas de compétition, donc c’est certain que si je peux aider, je vais le faire », a indiqué le copropriétaire Rémy Gallant.

Le copropriétaire de l’Échaudé Rémy Gallant.
Photo Didier Debusschère
Le copropriétaire de l’Échaudé Rémy Gallant.

« C’est dommage pour eux puisque c’est grâce a ces deux semaines-là [pendant les Fêtes] qu’on peut boucler nos budgets de l’année », a-t-il ajouté, empathique pour ses homologues de la rue Sault-au-Matelot.

C’est l’Hôtel 71, situé juste en face, qui a accueilli une bonne partie de la quarantaine de clients sinistrés de l’hôtel Priori, dont les 28 chambres étaient occupées.

Photo Didier Debusschère

« Je suis sortie en pyjama »

Le réveil a été brutal pour la Torontoise Sylvie Genest, originaire du Nouveau-Brunswick, lorsque l’alarme incendie l’a tiré de son sommeil, un peu avant 4 h du matin. « Je suis sortie et j’ai senti l’odeur de fumée, mais je ne voyais pas de flammes. On m’a tout de suite dit de sortir, donc je n’ai pas pris la peine de retourner prendre mon manteau », a-t-elle raconté au Journal, encore vêtue de son pyjama et d’une veste de laine. « Mes vêtements devront être nettoyés à sec puisqu’ils sentent la fumée, mais on m’a indiqué que tout serait fait », a-t-elle ajouté, précisant que l’équipe de l’hôtel a été « parfaite ». « Il faisait très froid, je dirais -30 °C, mais ils nous ont envoyés ici [à l’Hôtel 71] très rapidement. Nous avons été très bien pris en charge », a indiqué la femme, qui était en voyage d’affaires à Québec.

Photo Didier Debusschère

Fermé pour « plusieurs semaines »

L’hôtel Priori et le restaurant Toast seront ainsi fermés pour « plusieurs semaines » à la suite de ce violent incendie qui a pris naissance dans la hotte de la cuisine du restaurant. « Les dommages sont majeurs. De ma cuisine, je vois le lit de la chambre supérieure », a affirmé Christian Lemelin, copropriétaire du restaurant.

Il s’agit d’ailleurs d’un coup dur pour les restaurateurs, alors que le temps des Fêtes bat son plein. « Nous affichions complet tous les soirs, jusqu’au 3 janvier », se désole Christian Lemelin, copropriétaire du restaurant Toast. Son associé Stéphane d’Anjou, en vacances au Mexique, a dû pour sa part écourter son voyage et reviendra à Québec dans trois jours. « Heureusement, personne n’a été blessé et c’est ça l’important », a ajouté M. Lemelin.

La plupart des réservations seront ainsi transférées au restaurant SSS dont ils sont aussi propriétaires. Les quelque 25 employés iront en partie y travailler, alors que d’autres pourront bénéficier de l’assurance-emploi, a indiqué M. Lemelin.

Le Priori et le Toast ravagés par les flammes

  • Une quarantaine de clients de l’hôtel Priori relocalisés
  • Près de 700 clients du restaurant Toast devront être relocalisés d’ici le 3 janvier
  • Dommages estimés à 200 000 $
  • 60 pompiers ont mis deux heures à maîtriser les flammes