/news/transports
Navigation

Le projet de train à grande fréquence sur la bonne voie

Le projet de train à grande fréquence sur la bonne voie
Photo Reuters

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – Le projet de train à grande fréquence (TGF) avec des arrêts à Trois-Rivières semble de plus en plus près de se réaliser. Une rencontre a d’ailleurs eu lieu à ce sujet mardi entre les gens de Via Rail, le ministre des Transports du Québec André Fortin et le député de Trois-Rivières.

«Le gouvernement va donner son aval au projet si le fédéral va de l'avant», a indiqué Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières.

Le train de passagers pourrait voir le jour dans quatre ans.

«On parle d'un train qui va avoisiner une vitesse de 100 miles à l'heure avec un rail dédié seulement au train de passagers, mais il faut dédoubler la voie», a expliqué le député.

Le projet requiert un investissement de 5,2 milliards $. Il ne manque que le financement du fédéral pour aller de l'avant.

«Il faut absolument que ça soit annoncé en 2018», croit Robert Aubin, député du NPD.

À la Chambre de commerce et d'industrie, on suit avec intérêt l’évolution du projet de TGF.

«C'est bon pour l'économie de Trois-Rivières. On croit que les gens pourraient avoir envie de venir s'installer ici», a affirmé Amélie St-Pierre, présidente de la Chambre de commerce et d'industrie de Trois-Rivières.

Le train à grande fréquence permettrait de faire le trajet entre les centre-ville de Trois-Rivières et Montréal en seulement 50 minutes.