/entertainment/music
Navigation

Fermeture du Cercle: les spectacles prévus en décembre auront lieu

La direction refuse de commenter d’ici la semaine prochaine, évoquant un dossier «en constante évolution»

La direction du Cercle a confirmé mercredi que tous les spectacles qui y étaient prévus jusqu’au 31 décembre auront lieu.
Photo Mathieu Bélanger La direction du Cercle a confirmé mercredi que tous les spectacles qui y étaient prévus jusqu’au 31 décembre auront lieu.

Coup d'oeil sur cet article

Au lendemain de l'annonce à ses employés de la fin des opérations du Cercle restaurant, la direction du complexe de la rue Saint-Joseph a confirmé mercredi que tous les spectacles qui y étaient prévus jusqu’au 31 décembre auront toutefois lieu.

Mardi, les employés du Cercle apprenaient, dans une note écrite à leur attention par le propriétaire Bruno Bernier sur Facebook, qu’un processus de faillite était en cours pour le restaurant et que la « meilleure décision » serait prise pour les derniers spectacles au calendrier.

La direction du Cercle a confirmé mercredi que tous les spectacles qui y étaient prévus jusqu’au 31 décembre auront lieu.
Photo Mathieu Bélanger

Dossier « en constante évolution »

M. Bernier, également directeur général de l’établissement au caractère underground établi depuis 10 ans au cœur du quartier Saint-Roch, n’a pas répondu aux appels du Journal mercredi, laissant planer le flou sur la suite des choses.

Toutefois, en fin de journée, le directeur exécutif du Cercle, Louis-Philippe Allard Bergeron, a indiqué dans un bref échange écrit qu’ « aucune déclaration officielle » ne serait faite avant mardi prochain, la situation étant « délicate » et le dossier « en constante évolution ».

Si la clé est déjà mise sous la porte du restaurant, les concerts prévus jusqu’au 31 décembre inclusivement se tiendront comme prévu à la salle de spectacle Le Cercle et à celle au sous-sol de l’établissement. C’est le cas notamment du spectacle de Mononc’Serge, qui s’y produira samedi.

« C’est une salle que j’aime beaucoup, qui est bien foutue. Je trouve ça vraiment dommage que ça ferme », a affirmé l’artiste, joint par Le Journal, qui espère qu’une solution sera trouvée pour que cette salle de spectacles reste en vie.

Les clients qui avaient opté pour la formule souper-spectacle ce soir-là, a spécifié la direction dans sa note, seront contactés et remboursés.

« Mauvaise gestion »

Selon un ancien copropriétaire du complexe Le Cercle qui a quitté l’entreprise en 2014, une « mauvaise gestion » et un « mauvais leadership » sont en cause.

« Le Cercle a déjà été considéré comme l’épicentre de la renaissance du quartier Saint-Roch, a mentionné Frédéric Poitras en entrevue à TVA Nouvelles.

« Je pense à tous les effets collatéraux de la fermeture du Cercle pour le quartier dans son ensemble, c’est ça qui m’attriste. [...] Il faut arrêter de mettre ça sur le dos de Saint-Roch, Saint-Roch va très bien. Normalement, cette business-là ne devrait pas fermer. Ça, c’est mon opinion. »

Avenir de la salle

D’ailleurs, plusieurs estiment que la salle de spectacles doit survivre à cette fermeture. « Ce serait majeur (que ça ferme), mais je pense qu’il faut être optimiste, je pense que ça ne restera pas fermé tellement longtemps », a commenté Karl-Emmanuel Picard, copropriétaire de L’ANTI Bar & Spectacles, qui produit de nombreux spectacles chaque année au Cercle avec sa boîte District 7 Production.

« Présentement, ce n’est pas tant les artistes qui me contactent, mais davantage les fans et tous ceux qui ont acheté des billets qui se posent questions », a-t-il spécifié.

« C’est certain qu’il y a des joueurs à Québec qui vont sauter là-dessus [sur la salle], si ce n’est pas déjà en train de se tramer », croit pour sa part la directrice de la programmation de CKRL 89,1, Tanya Beaumont, bien au fait de la scène culturelle à Québec.

Ce lieu de diffusion, estime-t-elle, est devenu un incontournable dans la capitale, notamment en raison de son format « intermédiaire » (capacité de plus de 400 personnes debout) et de sa polyvalence, qui la distingue des autres.

– Avec la collaboration de TVA Nouvelles