/finance/opinion/columnists
Navigation

Hausse en vue des fonds FTQ et CSN

Coup d'oeil sur cet article

À la veille de la révision du prix de l’action du Fonds de solidarité de la FTQ et de l’action de Fondaction de la CSN, sachez que les chances de voir les actions de ces fonds monter sont élevées.

Ainsi, si vous avez l’intention d’investir votre REER dans un des deux fonds de travailleurs, il faudrait idéalement le faire avant la date de révision, soit avant le vendredi 5 janvier pour le Fonds de la FTQ ou le jeudi 18 janvier pour Fondaction de la CSN.

Pourquoi ? Tout simplement pour acheter les actions avant leur probable révision à la hausse !

Par contre, si vous faites partie des actionnaires qui ont le « droit » de retirer leurs billes des deux fonds de travailleurs, vous auriez intérêt à attendre la révision formelle du prix des actions avant de procéder au rachat de vos actions. Histoire de se donner la chance de se faire racheter à un prix plus élevé.

Rendement indiciel

Vous aurez compris que ces suggestions sont basées sur des prévisions de rendement.

Les deux populaires fonds de travailleurs révisent le prix de leur action deux fois par exercice financier annuel, soit en fonction de la valeur des actifs au 30 novembre (1er semestre) et au 31 mai (2e semestre).

Concernant la valeur au 30 novembre dernier, elle devrait théoriquement monter par rapport à celle du précédent semestre. À condition, bien entendu, que les fonds aient emboîté le pas à la tendance semestrielle à la hausse des principaux indices de référence, à savoir :

  • Fonds communs équilibrés canadiens neutres (Globefund) : + 2,09 %
  • S&P/TSX composé : + 6,21 %
  • S&P 500 : + 10,89 %
  • BMO compagnies québécoises à petite capitalisation : + 5,47 %
  • MSCI Monde : + 9,40 %
  • BMO Nesbitt Burns Canadian Small Cap : + 3,95 %
  • FTSE TMX Obligations univers (canadiennes) : + 1,1 %

Le prix actuel de l’action du Fonds de solidarité est de 37,88 $. Celui de Fondaction de la CSN s’élève à 11,22 $. Le prix de l’action de chaque fonds est déterminé en fonction de la valeur des actifs sous gestion et du nombre d’actions en circulation. Ce n’est pas parce que l’action de Fondaction est inférieure à celle du Fonds FTQ qu’elle est sous-évaluée ou pas.

Avantages fiscaux

La popularité des deux fonds de travailleurs québécois est attribuable aux crédits d’impôt supplémentaires que les gouvernements accordent aux investisseurs.

Un investissement dans le Fonds de solidarité « rapporte » des crédits d’impôt de 30 % (soit 15 % de Québec et 15 % d’Ottawa). Un placement dans Fondaction de la CSN « rapporte » 35 % de crédits d’impôt, soit 15 % du fédéral et 20 % du gouvernement du Québec.

Ces deux crédits d’impôt s’ajoutent aux traditionnelles déductions REER dont le pourcentage varie en fonction du revenu imposable.

Point important : le montant annuel maximal que l’on peut investir dans les fonds de travailleurs est de 5000 $ par année au total. On a accès aux généreux crédits d’impôt jusqu’à l’année de nos 64 ans.

Et en passant, n’oubliez pas que le rachat des actions des fonds de travailleurs est assujetti à des restrictions jusqu’à la préretraite à partir de 55 ans... ou à la retraite à 65 ans.