/sports/huntfish
Navigation

L’étonnant retour du ski d’autrefois

À Tremblant, des skieurs s’affairent 
ici à installer des bandes antidérapantes 
pour la montée.
Photo courtoisie Sépaq À Tremblant, des skieurs s’affairent ici à installer des bandes antidérapantes pour la montée.

Coup d'oeil sur cet article

Avant la mise en place des remonte-pentes ayant débuté dans les années 1930, les skieurs gravissaient une côte ou un flanc de montagne pour ensuite redescendre à vive allure. C’est le même principe que la randonnée alpine, un sport d’hiver en plein essor qu’on peut essayer en louant l’équipement.

Autrefois, si la plupart des skieurs empruntaient des sentiers en terrain tantôt plat tantôt ponctué de pentes, les plus aventuriers descendaient des flancs de montagne dans la neige vierge. La descente hors piste effectue justement un retour, à son tour.

De nouveaux sentiers 
mènent vers le sommet du mont Orford.
Photo courtoisie Sépaq
De nouveaux sentiers mènent vers le sommet du mont Orford.

 

Où aller ?

Parmi la vingtaine de sites montagneux où faire de la randonnée alpine, de la descente hors piste ou les deux, en voici quelques-uns à essayer.

Tremblant. Pas moins de 8 chemins d’ascension mènent au sommet. De là, on descend sur la piste de ski alpin de son choix. Une belle occasion de s’informer et de s’initier : le Festival Rando alpine Tremblant, du 2 au 4 février.

Le mont Alta, 
une ancienne 
station de ski 
maintenant 
fréquentée pour la
 randonnée alpine.
Photo courtoisie Sépaq
Le mont Alta, une ancienne station de ski maintenant fréquentée pour la randonnée alpine.

 

Mont Alta. Pour la location d’équipement et des conseils, sans oublier un droit de passage à cette ancienne station de ski de Val-David, un arrêt s’impose à la boutique Roc & Ride. On monte et on descend à même les pistes de ski alpin laissées à l’état sauvage.

Du ski sur pente sauvage, 
à 30 minutes de Québec.
Photo courtoisie Sépaq
Du ski sur pente sauvage, à 30 minutes de Québec.

 

Mont Orford. Des tracés d’ascension se trouvent non seulement sur les versants du domaine skiable, mais aussi au parc national (droits d’accès requis). On dévale la montagne sur les pistes damées. Location à la boutique Ski Vélo, au pied des pentes.

Parc national de la Jacques-Cartier. Du hors-piste à 30 minutes au nord de Québec. Un trajet de 100 mètres à pied ou en raquettes mène au secteur Belleau, une pente sauvage avec un dénivelé de 300 mètres. Vérifiez les conditions de neige avant le départ. À noter : le Festival hors-piste, le 24 février.

En bref

D’autres idées pour le week-end

Initiation au vélo d’hiver

Le Groupe Plein Air Terrebonne (GPAT) offre la location de vélos à pneus surdimensionnés (VPS). Vous pouvez ainsi vous initier sur leurs pistes ou sur celles de la Trans Terrebonne.

www.gpat.ca

Majestueux mont Ham

Au nord-est de Sherbrooke, le mont Ham, d’une altitude de 713 mètres, se distingue par son fameux panorama à 360 degrés au sommet. On s’y rend en raquettes ou encore en crampons.

www.montham.ca

Patiner au Complexe Bell

À Brossard, le lieu de pratique du Canadien de Montréal est ouvert pour le patinage libre. Horaire variable. L’activité est gérée par le service des loisirs de la Ville de Brossard.

www.csbell.ca