/weekend
Navigation

Des personnages dans des situations délicates

Coup d'oeil sur cet article

La vie entraîne son lot de tracas.

Si les gens heureux n’ont pas d’histoires, certains personnages se retrouvent sérieusement dans l’embarras en ce début de saison.


Brigitte dans L’échappée

Photo courtoisie

Depuis le début de la série, Brigitte doit surmonter les épreuves qui l’obligent à révéler quelques pans de sa vie. Elle est persuadée que David est ­responsable de la mort d’Agnès, on connaît les circonstances de sa grossesse et ses liens avec lui, maintenant qu’il repose à l’hôpital, victime d’une ­agression, les regards se tournent automatiquement vers elle. Ou vers son paternel ? Pour ajouter aux embûches, l’enquête est menée par son ex qui se remet difficilement de leur rupture. Le retour de Brigitte dans son patelin n’est qu’une succession de problèmes.

► Lundi 20 h, TVA


Jeanne dans Unité 9

Photo courtoisie

On s’est rapidement ­attaché à Jeanne. Une écorchée vif qui se rebellait en quête d’amour. Pourtant, après avoir touché le fond et passé à deux cheveux de la mort, Jeanne s’était réhabilitée. Elle était même devenue une leader positive à Lietteville. Le sort que son frère lui a réservé lors de sa sortie sans escorte est une pure trahison. C’est crève-cœur et ç’a donné lieu à une scène terrible, difficile à regarder et dont on a ­beaucoup jasé avant les Fêtes. Depuis son retour, Jeanne se terre dans son mutisme et pratique ­l’autosabotage, refusant même de manger. On lui ­souhaite tellement un ­meilleur sort.

► Mardi 20 h, Ici Radio-Canada Télé


Donalda dans Les pays d’en haut

Photo courtoisie

L’emprise de Séraphin est aussi grandissante que sa jalousie. Si vous croyiez que le sort de Donalda n’était pas aussi cruel que celui dépeint dans les années 50 et 60, attachez votre tuque avec de la broche, car elle va en baver pas mal cette saison encore. Entre son amour qu’elle doit taire pour Alexis, les frasques financières de son frère Bidou et Siffleux qu’elle protège, la pauvre femme, malgré le peu de force qu’il lui reste, continue d’être la première victime de l’avare au cœur de pierre.

► Lundi 21 h, Ici Radio-Canada Télé


Justine dans Blue Moon

Photo courtoisie

Elle ne savait pas dans quoi elle s’embarquait la belle Justine en chaussant les souliers de son paternel, dont les circonstances de la mort demeurent obscures. Chez Blue Moon, ça roule croche. Les secrets sont malsains. La culture d’entreprise a engraissé deux clans bien distincts. Et sa relation avec Milan, visiblement ­rébarbatif à sa présence dès la première journée, ne fait que s’envenimer. Alors qu’elle doit avoir confiance en son équipe, la gangrène semble ronger l’agence, ce qui devient problématique lors des enquêtes. Un face-à-face est à prévoir.

► Disponible sur le Club illico


Les hommes du clan O’Hara dans O’

Photo courtoisie

L’argent n’achète définitivement pas le bonheur. La famille O’Hara en est la preuve. Victime d’un cambriolage et de menaces, Samuel n’est pas un saint, mais le voici victime de fraude et de vol d’identité. Son nouvel investissement va en subir les conséquences. Quant à Philippe, lui aussi entaché, il semble s’être fait passé tout un sapin, car sa douce a pris la poudre d’escampette avec un autre et ne semble pas blanche comme neige dans le dossier de fraude. Et Charles risque-t-il la prison ? Les hommes O’Hara ont la vie dure cette saison !

► Mardi 20 h, TVA


Fanny dans Fugueuse

Photo courtoisie

L’adolescence est une période difficile à traverser. On est en quête d’identité, d’émancipation. On ne décèle pas tout à fait le bon du pas bon, le désir de la réalité. Si Fanny était une jeune fille sans histoire, une rencontre va chavirer sa vie et celle de ses proches. Une influence qui va lui ouvrir la porte à une pléiade d’opportunités, mais... à quel prix ? Fanny est victime d’un amour qui se transforme en loup. L’appât du gain mène rapidement à la prostitution, où la jeune fille rêveuse devient la proie idéale.

► Lundi 21 h, TVA


Claude et Jean-Luc dans Ruptures

Photo courtoisie

La lutte que mène Claude à l’égard de Jean-Luc est hautement actuelle. Lui, actionnaire d’un grand cabinet et avocat émérite aux mains longues, voit sa réputation ternie à cause de quelques dénonciations. Mais, comme dans la vie, on voit à quel point il est délicat et difficile de révéler les inconduites face à des crapules de pouvoir. Jean-Luc tient le coup et refuse de s’avouer vaincu, préférant ­scander une poursuite personnelle plutôt que d’avouer ses ­déviances. Des Jean-Luc de Vries, il y en a. Le hic, c’est que Claude en a fait une lutte pratiquement plus personnelle que sociétale. Et ses démons la rattrapent. Si Jean-Luc est sur la corde raide à la suite d’allégations d’agressions sexuelles, Claude voit des dépendances refaire surface. Chacun connaît les faiblesses de l’autre et c’est dangereux.

► Lundi 20 h, Ici Radio-Canada Télé


Clara dans L’heure bleue

Photo courtoisie

Un drame, un deuil, une séparation, puis une fuite. Clara est une victime collatérale de la mort de son frère et de tout ce qui en a découlé. C’est elle qui écope aussi depuis le départ de sa mère. De la froideur de son père aussi. Clara, adolescente épanouie, a basculé, cherché l’attention, valsé avec la petite délinquance, s’est jetée dans une relation qui la laisse aujourd’hui ­enceinte et esseulée. C’est chez sa tante qu’elle trouvera du réconfort après une année de tempête pour se rebâtir et construire sa nouvelle vie qui s’est imposée à elle.

► Mardi 21 h, TVA


Sarah dans Fatale-Station

Photo courtoisie

Fatale-Station est un western moderne. Les premières images glacent le sang alors que Sarah est poursuivie. En cavale de son assaillant, elle se retrouve dans un petit village un peu tordu où elle lutte pour sa survie. Dans cette pléiade de personnages étranges aux liens quasi consanguins, elle peine à se trouver des alliés en tant « qu’étrangère ». Jamais, dans cette bourgade, elle ne peut se sentir en sécurité. Sarah est une femme traquée qui n’a rien d’une victime. Partie loin, elle est pourtant si proche de ce qui la menace.

► Jeudi 21 h, Ici ARTV