/news/provincial
Navigation

La mobilité au cœur des priorités de la nouvelle pdg de la Chambre de commerce

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Julie Bédard est la première femme à se retrouver à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

La mobilité est au sommet des priorités de la nouvelle pdg de la Chambre de commerce de Québec, Julie Bédard, qui se garde cependant de se prononcer sur les moyens à mettre en place.

« Ce qu’on supporte, c’est d’avoir l’accessibilité et la facilité dans le domaine du transport », exprime Mme Bédard, en entrevue au Journal.

« Je n’en suis pas sur les moyens pour l’instant. Ça serait prématuré de prendre une position. »

La Chambre s’était pourtant clairement prononcée sous l’ancien président Aubut à savoir que Québec devrait d’abord se doter d’un système de transport collectif structurant et que le troisième lien n’était pas prioritaire.

À l’écoute

Sans remettre en question les prises de position passées, Mme Bédard veut se mettre à l’écoute de l’opinion du milieu des affaires de Québec.

« Je n’ai pas eu le temps de prendre la position de mes membres sur ce qui est prioritaire par rapport à un autre dossier. »

Elle ne souhaite pas davantage se prononcer sur la pertinence du choix d’un tramway, l’option maintenant privilégiée par l’administration de Régis Labeaume.

Julie Bédard s’est installée dans ses nouvelles fonctions de présidente-directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) au début du mois. L’avocate, qui siégeait également au conseil d’administration de la CCIQ depuis un an, est la première femme à occuper cette fonction.

Continuité et nouveauté

Si elle souhaite œuvrer « dans la continuité » de l’administration de son prédécesseur, Alain Aubut, elle promet aussi de « mettre sa couleur » et d’amorcer un « virage ».

D’ailleurs, après les prises de bec avec le maire qui ont marqué le mandat de son prédécesseur, Julie Bédard veut entamer une nouvelle ère de collaboration avec l’hôtel de ville.

Influencer le politique

« Il faut avoir une forte collaboration des autres acteurs. C’est dans mon ADN d’être capable de rassembler pour influencer les acteurs politiques et économiques. »

Une rencontre est d’ailleurs prévue entre le personnel de cabinet de M. Labeaume et Mme Bédard lundi prochain. Ils discuteront d’un projet commun, que la PDG n’a pas voulu dévoiler pour le moment.

Julie Bédard

  • Avocate
  • Détentrice d’une maîtrise en administration des affaires, gestion des entreprises
  • Occupait jusqu’à récemment le poste de directrice du développement des partenariats d’affaires à La Capitale
  • Associée dans l’entreprise familiale GraphSynergie
  • A été présidente de la Jeune Chambre de commerce de Québec