/sports/hockey/canadiens
Navigation

Julien loin de sa chaise berçante

Claude Julien
Photo d'archives Claude Julien

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis son retour derrière le banc du Canadien en février 2017, Claude Julien renouera samedi soir avec son ancienne équipe, les Bruins de Boston. Le CH croisera d’ailleurs sur sa route les Bruins à trois reprises au cours des huit prochains jours.

Julien a refusé de faire une grosse histoire avec ses retrouvailles contre la bande à Zdeno Chara et Patrice Bergeron.

« C’est ma personnalité, mais je ne trouve pas ça trop important, a affirmé l’entraîneur en chef du CH. Je ne regarde pas trop les records ou les exploits. J’y penserai à ma retraite quand je serai assis dans ma chaise berçante. Honnêtement, je me concentre plus sur ce que nous devons faire. Ma concentration est sur mon équipe. Je veux gagner et nous avons besoin de remporter plusieurs rencontres. »

Le Tricolore visitera Boston mercredi. Questionné à savoir si le retour au Massachusetts sera plus émotif, Julien a encore une fois caché ses états d’âme.

« Je n’ai pas encerclé une seule rencontre en début de saison, a-t-il répliqué. Nous jouerons trois matchs en huit jours contre les Bruins, ça, je le sais. »

Hemsky à l’entraînement

Il y avait un revenant pour ce premier entraînement depuis la victoire de 5 à 2 contre les Canucks de Vancouver, dimanche au Centre Bell. À l’infirmerie depuis le 20 octobre en raison de symptômes d’une commotion cérébrale, Ales Hemsky a renoué avec ses coéquipiers.

Le Tchèque portait toutefois un chandail gris, ce qui le soustrayait à tout contact.

« Il n’a toujours pas le feu vert des médecins, mais c’est un pas dans la bonne direction », a mentionné Julien.

Hemsky n’a joué que sept matchs cette saison avec le Canadien. Il est toujours à la recherche de son premier point.

Opéré à une hanche l’an dernier, l’ailier de 34 ans n’avait participé qu’à 15 rencontres avec les Stars. Il espérait relancer sa carrière à Montréal après avoir paraphé un contrat de 1 million le 3 juillet. Il n’a pas réussi son coup.

Même Julien ne semblait pas trop excité à l’idée de le revoir en uniforme.

« Tant qu’il est ici, il fait partie des plans », a-t-il répondu lorsque questionné sur les intentions de l’équipe avec Hemsky.